Urgent

Kagame tance ses pairs africains et les encourage à des Solutions localement Conçues

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 15 janvier 2020 à 03:26

Ce Lundi 13 janvier 2020, le Président Paul Kagame participe à la 12ème Conférence annuelle internationale sur le Développement durable. Dans sa communication aux milliers de participants à cette conférence, "The rebel" se révolte. Il attaque ses pairs africains de l’Ouest qui ne savent pas trouver des SLC/Solutions Localement Conçues pour des problèmes comme le terrorisme de Boko Haram et autres. Il raille ses pairs pour qu’ils changent de démarche.

Je suis sûr que beaucoup de participants à ce colloque auront fait les mêmes observations autant que moi, a dit Paul Kagame prenant au mot l’ancien Président nigéran Olusegun Obasanjo qui a montré comment le problème du terrorisme Boko Haram est mal solutionné à partir des métropoles occidentales.

"En parlant de Boko Haram, je suis d’accord avec le président Olusegun Obasanjo. Nos leaders devraient conjuguer leurs efforts et asseoir des stragégies efficaces, localement conçues de lutte contre le terrorisme dans cette région de l’Afrique de l’Ouest. Cela vaut mieux au lieu d’aller poser avec le président de France Emmanuel Macron et attendre des décisions arrêtées auxquelles ne sont pas associées les autochtones concernés", a dit le Président Paul Kagame apparemment très sérieux.

"Nos leaders devraient travailler ensemble pour résoudre des problèmes qui affectent leurs pays. Pourtant ce n’est pas ce qui se fait en réalité. Ils attendent jusqu’à ce qu’ils soient invités en Europe pour y trouver une solution. C’est comme si on les faisait s’asseoir pour leur dire qu’ils ont un problème. Mais pourquoi les leaders des pays des autres continents ne se comportent pas comme nous ? Quelle image cela donne-t-il de nous ? De l’Afrique ? En fait, l’image que cela donne de l’Afrique, c’est que nous ne sommes pas capables de résoudre nous mêmes nos problèmes. (Applaudissements nourris). Nous sommes ravis de siéger à Paris avec le Président français et lui raconter nos problèmes actuels. Cela ne nous honore pas. ça ne fait pas de sens que nos dirigeants ne puissent pas se réunir pour résoudre les problèmes qui affectent nos peuples", a dit Paul Kagame visiblement révolté, invitant l’Afrique à se prendre en charge quitte à concevoir elle-même, à travars ses dirigeants, des stratégies de solutionnement de leurs propres défis.

"Je pense que nous devons prendre et assumer nos responsabilités et reconnaître nos échacs dans la recherche des solutions à nos problèmes", a dit Paul Kagame trouvant que c’est cela qui fait grandir moralement un décideur politique.
Kagame a, sans contredit été la vedette du jour. Il a osé crevé l’abcès.

Avec la réforme des Institutions de la Commission de l’Union Africaine, Kagame a, dans cette communication, lancé les premiers fondements d’une indépendance africaine dans la gestion de sa sécurité et dans l’avènement d’un marché commun africain sous le mode de commerce portes-ouvertes sud-sud interafricain, véritable fondement d’une intégration politique et d’une concertation interafricaine sur les défis de l’heure.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité