Urgent

Kagame prône un accès aisé aux outils financiers pour la femme d’affaires africaine

Redigé par IGIHE
Le 26 novembre 2019 à 02:18

Kigali, 25 novembre 2019 : Lançant les travaux de la Conférence Internationale de deux jours sur l’égalité des genres au Kigali Convention Center de Kigali, le Président du Rwanda Paul Kagame encourage les Etats africains de tout faire pour promouvoir la femme dans les affaires et autres activités économiques.

Cette conférence sur le genre est tenue pour la quatrième fois. Rassemblant plus de 1000 participants, c’est la première fois qu’elle se tient sur le continent africain. Elle se tient sous le signe de "l’Eradication des défis qui entravent l’égalité des genres".

Elle rassemble des Chefs d’Etats et de Gouvernement, des personnalités publiques, des investisseurs, des milieux de recherche et les ONGs.

"Logiquement, les hommes auraient dû avoir promu le gender pour que la femme bénéficie d’égales opportunités avec le sexe masculin et qu’elle soit à même d’avoir accès aux investissements, chose qui sonne normale pour les hommes", a dit Paul Kagame, chantre actif de la promotion massive quasi gratuite de la femme rwandaise.

"Les femmes sont nos mères, nos filles et soeurs. Quand les femmes font des profits, c’est tout le monde qui en bénéficie. Personne n’est perdant", a renchéri Paul Kagame au cours de sonb discours de lancement des travaux de cette 4ème Conférence internationale qui se penche sur les stratégies de renforcement de capacité financière et en investissement de la femme dans le concert des Nations.

Kagame use des sentiments pour le sexe ’faible’

Pour le Président Paul Kagame, le fait qu’un homme monte dans le leadership, cela ne le dispose pas à penser promouvoir l’égalité des genres ; ce qui est le contraire quand c’est une femme qui se perche dans les hautes sphères sociales de prise de décision.

Il a apprécié la démarche de l’Association AFAWA de femmes africaines luttant pour le libre accès aux emprunts et dons visant le renforcercement de capacité économique de la femme africaine.
Ce projet AFAWA approuvé par le Sommet des Chefs d’Etat de l’Union Africaine en 2015 et géré par la BAD/Banque Africaine de Développement a reçu en août 2019 un don de soutien de 251 millions de dollars versés dans son basket qui entend collecter 5 milliards de dollars d’aide au profit du renforcement de capacité de la femme africaine.

AFAWA vient comme une réponse à l’élargissement de plus de 40% des PMEs (Petites et Moyennes Entreprises) initiées par les femmes entrepreneures africaines. L’objectif de AFAWA est de réduire sensiblement l’écart de 42 milliards de dollars constaté entre le volumes des hommes et femmes d’affaires africains.

"Ce monde des affaires qui n’offre pas d’égales opportunités d’affaires aux femmes autant qu’aux hommes, il est injuste. Nous, à la BAD, nous devons nous développer tout en éradiquant les défis qui minent le droit des femmes dans les affaires. Nous devons changer les directives et initier de nouvelles qui donnent la capacité aux femmes", a déclaré le Nigérian Adesina Akinwumi, l’actuel Président de la BAD.

En pleins travaux de l'Assemblée Générale

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité