Urgent

Kagame predit un rôle plus actif de l’Afrique

Redigé par igihe
Le 1er mai 2019 à 09:24

Le Président Kagame vient de participer à la Conférence mondiale du Milken Institute de 2019 de Los Angeles, aux États-Unis, une sorte de table ronde intitulée "Aperçu général : mesurer le vent du changement". Intervenant a la Conference, il promet un role bien plus actif qu’il ne l’est dans les affaires publiques de la Communaute internationale.

La Conférence réunissait plus de trois mille participants, 600 intervenants et 140 séances. Les participants comprenaient des dirigeants des secteurs public et privé du monde entier qui échangent des idées sur des solutions novatrices aux problèmes mondiaux.
Le Président Kagame a déclaré que l’Afrique devait se prendre en main de manière à devenir un acteur sur la scène internationale.
"L’Afrique a besoin de se mobiliser et de pouvoir élever ses enjeux plus haut que là où elle se trouve", a-t-il déclaré. "Nous avons beaucoup de choses que nous pouvons faire dans le monde mais nous ne pouvons pas le faire partout dans le monde", a-t-il dit.
Il a dit que le Rwanda et le reste du continent considéraient les pays occidentaux comme des partenaires ou des investisseurs de choix pour l’Afrique.
"L’Afrique, tout comme mon propre pays, considère l’Occident comme un partenaire et un investisseur de choix en Afrique. Si l’Occident le faisait comme ça devrait être le cas, l’Afrique cesserait d’être prise dans ce piège ou cette concurrence", a-t-il déclaré.
"Le problème de l’anxiété dans l’implication de la Chine en Afrique a plus à faire avec l’Occident qu’avec l’Afrique. La concurrence se fait entre la Chine et l’Occident", a-t-il dit.
Le continent africain devrait être considéré comme une partie ayant ses propres besoins et intérêts.
"L’Afrique n’a pas seulement des dettes de la Chine. La remise de la dette a eu lieu parce que la dette existait. La question est de savoir ce que l’Afrique a fait de cette dette ", a déclaré Kagame.
Il a également estimé que la corruption ne se limitait pas qu’à l’Afrique et la Chine.
"L’hypothèse est ici que la corruption est confinée à la Chine et à l’Afrique, ce qui n’est pas vrai. Personne ne devrait donner une excuse à la corruption, elle devrait être combattue où qu’elle se trouve et c’est ce que nous essayons de faire dans nos pays ", a-t-il déclaré.
L’Institut Milken a été fondé en 1995 par Milken et Lowell Milken dans le but de maximiser la capacité des marchés des capitaux pour résoudre les problèmes sociaux et économiques.

Source : New Times


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité