Urgent

Kagame critique les hommes d’églises qui, en 1994, ont failli à leur mission spirituelle

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 11 juillet 2019 à 02:53

Le président Paul Kagame a assisté ce 9 juillet 2019 au KCC/Kigali Convention Center, à une rencontre dite Driven Leadership Gathering du Pasteur Warren à l’intention de quelques 2000 dirigeants rwandais venus des églises, de l’administration publique et des entreprises privées. Son discours du jour n’a pas été tendre envers certains ministres d’églises, véritables leaders d’opinion de leurs communautés de fidèles qui se sont fourvoyés dans le génocide des Tutsi et ont, ainsi, failli à leur mission de pasteurs d’âmes.

"Notre histoire nous donne une leçon. Je ne parviens pas à comprendre comment des gens vont devant leurs fidèles et leur enseigne la parole de Dieu et qu’à la fin, quand survient le génocide, les mêmes temples de Dieu deviennent des abattoirs, des lieux de massacre des mêmes chrétiens. Les mêmes prédicateurs devenant des indics pour guider les bourreaux vers leurs victimes Tutsi", a dit Kagame montrant que la foi en Dieu n’a pas pu contenir la haine aveugle d’une partie des Rwandais contre une autre, même les ministres de Dieu ont failli.

"Ce vice continuera à nous poursuivre au point que pour éradiquer ce mal impensable, nous Rwandais devons faire tout notre possible, déplacer les montagnes. Nous avons à abattre un travail impossible pour nous départir de ce vice incommensurable", a-t-il ajouté trouvant que les messages véhiculés dans les sermons du jour devraient constituer une base de principes d’intégrité, d’honnête homme devant guider le citoyen rwandais dans son quotidien.

"Il ne manque pas de matière pédagogique qui peut nous guider dans notre droiture. Là où nous éprouvons de la faiblesse, nous pouvons y concentrer nos forces morales pour changer notre univers. Il nous faut commencer devant notre porte, y faire de bonnes choses, pour mieux continuer la bonne parole à l’étranger".

Prenant la parole à son tour, le Pasteur Rick Warren, organisateur avec son Peace Plan Rwanda, de la rencontre a souligné l’ampleur du travail abattu après le Génocide des Tutsi en 1994 dans la reconstruction de la société rwandaise.

"Juste après le Génocide des Tutsi Rwandais de 1994, aucun Africain n’était intéressé à faire le voyage de Kigali. Pourtant à ce jour, tout Africain voudrait se bousculer aux portes du Rwanda actuellement sécurisé avec un rythme rapide de développement économique. Au cours de mes premiers voyages pour le Rwanda, les Américains, quand on évoquait le Rwanda, ils entendaient uniquement le génocide. Actuellement, c’est différent. Le Rwanda est cité comme un modèle de réussite en Afrique et dans la Communauté internationale",

a dit Rick Warren qui a donné aux 2000 participants à la conférence, une série de recettes permettant à tout dirigeant rwandais, officiel ou dirigeant d’entreprise ou leader d’opinion de la société civile, de penser positivement le peuple rwandais qu’il est censé servir.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité