Urgent

Kagame au sacre du nouvel Archevêque Antoine Kambanda promet aide pour une cathédrale huppée

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 27 janvier 2019 à 03:33

Ce 27 janvier au Stade Amahoro, beaucoup de catholiques rwandais, plus de 25.000, se sont levés tôt le matin pour assister aux cérémonies de sacre du nouvel archévêque de Kigali, Mgr Antoine Kambanda. Cette fête a vu la participation du Président de la République accompagné de ses ministres. Il a promis un soutien financier à la construction d’une nouvelle cathédrale moderne pas nécessairement en lieu et place de l’actuelle et exiguë Cathédrale Saint Michel jouxtant le Palais présidentiel dans le quartier de Kiyovu.

Prenant la parole à l’occasion, le nouvel archevêque a souhaité la bienvenue au Président Paul Kagame et à sa nombreuse délégation.
"Nous continuerons l’oeuvre d’évangélisation tout en participant aux programme de développement des Rwandais", a dit Mgr Antoine Kambanda qui tenait humblement à souligner indirectement les milliers d’écoles catholiques primaires, secondaire et universitaires, la plupart d’entre elles travaillant sous le régime de libre subsidiées.

Le Président Paul Kagame a apprécié les prestations de l’église catholique rwandaise qui appuient les programmes de santé, d’éducation, de paix et de réconciliation de l’église catholique rwandaise.

"Nous sommes fiers de vos prestations et souhaitons que vous restiez un partenaire privilégié de l’Etat rwandais", a dit le président Paul Kagame faisant un ricochet sur sa visite d’"il ya deux ans au Saint Père" qui lui aussi a compris la nouvelle hilosophie de gouvernance du Rwanda actuelle et a promis d’accompagner les efforts du régime actuel dans ses stratégies du revivre ensemble des citoyens rwandais.

Le Président Paul Kagame est revenu sur l’allusion faite par le nouvel archévêque à propos de la construction d’une nouvelle cathédrale moderne de Kigali.

"Nous avons compris ce que monseigneur a dit à propos d’un projet de construction d’une cathédrale moderne. Nous soutenons l’idée et promettons un soutien matériel consistant", a dit Paul Kagame provoquant des sourires approbateurs des prélats de l’église catholique et une sorte d’ovation de tous les participants à cette fête.

"Oui, a-t-il ajouté, nous apporterons notre concours à la construction de cette nouvelle cathédrale modernisée. Elle pourra être localisée ailleurs. Tout cela dépendra de comment nous aurons convenu du projet", a dit le Président Paul Kagame qui a compris que les chrétiens rwandais ont besoin de cathédrales avenantes pour les réconforter dans leur idée qui veut que mieux vous priez dans un endroit décent, mieux vos prières vont tout droit aux cieux qui exaucent vos voeux.

Paul Kagame n’a pas oublié d’apprécier les prestations du comité national interconfessionnel dirigé par Messeigneurs Antoine Kambanda (Catholique) et Mbanda (Episcopale) ; un comité qui tente de mettre sur pied un code d’honneur et de modus operandi des confessions religieuses opérant dans le pays. Comme qui dirait, l’administration Kagame a l’absolution des églises et autres cultes religieux rwandais dans la voie de développement des Rwandais qu’il gère avec les partis de la coalition.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité