Urgent

Kagame au G20 Compact with Africa réclame un partenariat Europe-Afrique équitable

Redigé par IGIHE
Le 31 octobre 2018 à 10:21

Ce mardi 30 Octobre 2018, le Président du Rwanda, Paul Kagame, est intervenu sur la tribune de la Conférence G20 Compact with Africa de Berlin en Allemagne pour exiger une nouvelle forme de partenariat Afrique-Occident dont des investissements durables qui participent des investisseurs et des élites des pays où ils sont implantés.

Cette conférence rassemble 20 pays les plus riches du monde et certains pays de l’Afrique en développement. Le Président Paul Kagame a pris la parole en sa qualité d’actuel Président de l’Union Africaine pour remercier la Chancelière allemande, Angela Merkel de l’avoir invité à cette conférence annuelle. Il a aussi dit que depuis la dernière rencontre de l’an passé et ses recommandations, l’eau a coulé sous le pont et beaucoup de choses ont changé sur le continent africain.

Au nombre de ces changements, Kagame a cité les nouvelles structures mises en place sur le continent dont les réformes opérées au sein de la Commission de l’Union Africaine avec une collecte de 12% de son budget annuel pour l’année prochaine grâce à l’augmentation des contributions des Etats membres de l’Union.

Il a aussi cité l’AfCFTA (Zone de Libre Echange Africain) approuvé à Kigali en mars dernier, traité qui est entrain d’être ratifié par tous les Etats Africains.

"G20 Compact With Africa vient donc à point nommé pour renforcer ce train de développement de l’Afrique",a-t-il dit appréciant le fait que G20 Compact with Africa fonde son existence sur les relations bilatérales entre les pays africains et l’Allemagne et d’autres pays du G20, de la Banque Mondiale et de la BAD (Banque Africaine de Développement).

Cette structure Compact With Africa a dont tous les atouts pour atteindre ses objectifs", a-t-il dit montrant que néanmoins, autant les choses changent, autant doit-elle "dépasser les vielles pratiques et procédures".

Prenant exemple sur l’usine de montage VW installée à Kigali et témoignant d’une nouvelle forme de coopération commerciale entre l’Afrique et l’Occident, Kagame trouve que "l’Afrique et l’Allemagne ont une volonté commune de recherche de solutions durables aux problèmes de coopération par le biais de mise sur pied de nouveaux projets commerciaux".

Pour le Président de l’Union Africaine, la seule façon de dynamiser les changements commerciaux en Afrique est d’attirer les grandes industries occidentales à implanter leurs filiales en Afrique. Aussi est-il parti de l’Usine d’assemblage VW récemment installée au Rwanda.
Le Président du Rwanda et de l’Union Africaine trouve-t-il que le néocolonialisme occidental est dépassé, que l’on doit accepter de petites tâches industrielles d’assemblage et autres pareilles au lieu de soutenir l’inventivité de la jeunesse africaine ?

"VW ne fait pas uniquement de l’assemblage de ses véhicules au Rwanda, elle va plus loin et participe à l’avenir du transport des personnes et des biens en protégeant l’environnement. Son implantation au Rwanda a réveillé d’autres investisseurs qui ne pouvaient pas penser venir investir au Rwanda dont Siemens", a dit le Président Paul Kagame appréciant le fait que VW donne de l’emploi aux Rwandais et aux Africains de l’Est est un signe d’une nouvelle donne positive dans l’appui à un partenariat d’affaires mutuellement avantageux entre l’Afrique et l’Allemagne.

Participent à cette conférence G20 Compact With Africa des investisseurs et hommes d’affaires allemands mais aussi ceux du Rwanda, de Bénin, de la Cote d’Ivoire, de l’Egypte, de l’Ethiopie, du Ghana, de Maroc, de la Tunisie, du Sénégal, du Togo et du Burkina Faso.

Conférence en images


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité