Urgent

Kagame au 11ème Forum de Unity Club donne les contours de l’idéologie de la Rwandité : un nationalisme patriotique

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 29 octobre 2018 à 11:23

La Rwandité ou NDI UMUNYARWANDA est une nouvelle idéologie politique rwandaise qui tient à dépasser la malheureuse création de l’ethnocentrisme hutu érigée en mode de gouvernance par la Belgique tutélaire (1919-1962) puis par les deux régimes hutu de Grégoire Kayibanda (1962-1973) et de Juvénal Habyariman (1973-1994) ; une idéologie qui a culminé dans le génocide perpétré contre 1,023 millions de Tutsi en Avril-Juin 1994.

Le Président Paul Kagame au Rusororo Intare Conference Arena, prenant la parole à cette 11ème rencontre de Unity Club qui rassemble chaque année les familles des plus hautes autorités du pays depuis le niveau de district et ceux de la société civile, a montré la dimension pragmatique de cette idéologie de la Rwandité qui tient du nationalisme à la rwandaise et du patriotisme agissant.

Promotion de Gender dans une volonté de construire un Rwandais culturellement élevé
Kagame, sans nommer les trois malheureuses ethnies qui ont été le miroir du citoyen rwandais depuis que les deux régimes précédents ont érigé l’idéologie de l’ethnocentrisme en mode de gouvernance- et cela doit avoir un sens pour le régime actuel et ceux à venir-, a circonscris en quoi consiste la nouvelle idéologie constructive nationale rwandaise.

« Tu dois expliquer (profondément) ce que NDI UMUNYARWANDA (Je suis Rwandais), je suis une fille en Voici ce que j’apporte à l’édification de la société rwandais. Si tu n’apportes rien c’est que tu ne vaut rien toi aussi », a lancé à cette auguste assemblée lui rappelant en d’autres termes que le fait qu’il y a une volonté manifeste à dépasser les ethnies inculquées au politique par la puissance tutélaire belge et par les deux régimes, le fait de renforcer la présence féminine dans toutes les sphères et forums de prise de décision nationale ; que cela a un prix : l’effort de chacun pour apporter du sien dans le développement matériel du pays ; ce qui influera sur le changement des mentalités et, partant, sur le dépassement de toutes les idéologies divisionnistes qui ont miné la marche et l’histoire du Rwanda de par le passé.

« Le Rwanda n’est pas un tonneau vide (…) Il y a quelque contenu. Il y a quelques idées en nous. Nous savons apprécier ceux qui entretiennent les valeurs rwandaises qui sont notre identité nationale », a-t-il dit appréciant les 6 personnes dit ABARINZI B’IGIHANGO (Protecteurs du Pacte Culturel Rwandais) ceux-là qui ont pu cacher et sauver des dizaines de Tutsi du pogrom organisé par les tristement célèbres Interahamwe, milice du parti MRND (Mouvement Révolutionnaire National pour le Développement) du Général-Président Juvénal Habyarimana (1973-1994) au temps du génocide des Tutsi de 1994.

Les divisionnismes liés aux petits ressentiments, de malheureuses petites ségrégations
Le Président a raillé les petites idéologies divisionnistes qui s’éradiquent petit à petit dans la société rwandaise à cause de cette volonté politique gouvernementale actuelle. Il a cadre le programme national soutenu de gender dans ce sens. Il n’a pas non plus compris comment les citoyens rwandais continuent à s’identifier de nos jours de par les pays de leur exil.

« Dis-moi toi, tout autant que tu n’as pas demandé de naître Rwandais, tu n’as pas non plus choisi ton sexe. Tu ne dois pas, par conséquent, opprimer ta femme. Comment peux-tu expliquer que tu l’empêches de vivre dans la paix ? Et puis quoi ? Et si d’aventure elle aussi t’empêchait de vivre en toute quiétude ? Y penses-tu ? », a dit Kagame montrant sa conception de la promotion de la femme rwandaise par la gender based violence national policy à la promotion de l’égalité de sexes dans les grandes sphères et fora nationaux.

Et comme les gens créent en eux-mêmes de petits divisionnismes liés au semblant d’intérêts communs, Kagame exige aussi que soit mis fin les affinités des gens qui continuent à s’identifier dans des pays Burundi, Uganda, Tanzanie, RDC d’où ils sont revenus de leur exil.

« Ici, on entend que tel est Ugandais, tel Burundais,… et cela devient une autre identification de citoyens rwandais. L’idéologie de la rwandité NDI UMUNYARWANDA doit éradiquer ces négatives affinités idéologiques y compris cette idéologie du génocide qui a fait qu’un citoyen rwandais a tué son compatriote. La Rwandité est une valeur fondamentale nous définissant et nous brandissant Rwandais que nous sommes », ainsi Kagame a-t-il décrit la nouvelle idéologie de vivre à la Rwandaise.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité