Urgent

Journée mondiale de la science à Musanze : des prix pour jeunes filles créatives

Redigé par Olivier Mukwaya
Le 13 novembre 2018 à 12:47

La journée internationale de la science célébrée ce vendredi 9 novembre au Rwanda dans la ville de Musanze au nord du Rwanda a été placée sous le signe de l’émulation des jeunes filles à la carrière scientifique.

De notre correspondant à Musanze Olivier Mukwaya

"Il incombe au gouvernement de veiller à ce que personne ne soit laissé à l’écart pour l’étude des sciences, le pays s’efforçant de devenir une plaque tournante de l’économie du savoir", a déclaré le Ministre chargé de l’éducation primaire et secondaire, M. Isaac Munyakazi, précisant que tout sera fait pour amener les élèves jeunes filles à s’intéresser autant que leurs frères aux disciplines scientifiques et techniques.

le Ministre Munyakazi félicite une jeune fille qui a mis au point une machine qui broie le foin pour bétail

Le Ministre s’adressait aux jeunes étudiants des établissements d’enseignement supérieur publics et privés rassemblés au Stade Ubworoherane de Ruhengeri. Ces derniers ont montré comment la science peut être utilisée pour produire des biens utiles à la communauté.

Des étudiants du Collège polytechnique Muhabura basé à Musanze, ont présenté un projet de briques susceptibles de préserver l’environnement. Elles sont fabriquées en dur sans qu’elles passent au four.

Le Ministre a, dans son allocution, brossé l’état de la population scolaire au rwanda en terme de gender. Les chiffres fournis par le Ministère de l’éducation indiquent que 44% des élèves garçons suivent actuellement des matières liées aux sciences dans les écoles publiques, contre 16% pour les filles.

Munyakazi a appelé les acteurs de l’éducation à s’efforcer d’impliquer davantage de filles dans les matières scientifiques afin de garantir à tous les enfants des chances égales d’accès au marché du travail.

"Assurez-vous d’organiser une mobilisation particulière qui inspire les enfants en leur expliquant que la science n’est pas réservée aux garçons. Montrez à nos filles que nous avons aussi des femmes intelligentes qui ont mené avec succès des activités scientifiques à des chercheurs très fiables", a indiqué Munyakazi.

« Montrez aux filles que l’histoire a déjà révisé leur point de vue selon lequel elles devraient également avoir de meilleurs résultats aussi bien que leurs frères… Je vous exhorte toutes et tous à continuer de mobiliser les enfants pour qu’ils participent à des sujets liés aux sciences », a-t-il déclaré à des responsables rappelant que le Gouvernement rwandais tient à encourager matériellement la jeune fille à poursuivre une carrière académique réussie.

Aussi a-t-il parlé de la construction dans toutes les écoles du pays de salles réservées à l’hygiène des élèves filles où elles peuvent accéder aux serviettes hygiéniques une fois dans leur cycle menstruel et, ainsi, participer tranquillement aux activités scolaires autant que leurs frères sans qu’elles se sentent indisposées par cet état physiologique propre au sexe féminin.

"Nos programmes doivent être préparés dans le cadre qui permet à la jeune fille d’étudier même quand elle a ses règles. C’est pourquoi vous trouverez dans chaque établissement scolaire une pièce que nous appelons chambre de la jeune fille, dans laquelle une fille est facilitée en srviettes hygiéniques pour ne pas rater ses études", a-t-il assure.

Laetitia Nyinawamwiza, directrice du Collège de l’agriculture, des sciences animales et de la médecine vétérinaire (CAVM) de l’Université du Rwanda UNR a déclaré que le pays a besoin de scientifiques capables d’influencer la transformation de la communauté, le marché du travail et le développement de la région et la Nation.

Une jeune fille primée par le Ministre au cours de la science organisé à l'occasion de la Journée internationale de la science

La Journée mondiale de la science au service de la paix et du développement de 2018 a été célébrée sous le thème « La science au service de la paix et du développement : Célébrer la science en tant que droit humain pour le développement durable de la cohésion et du bien-être des personnes ».

"Nous appelons tout le monde à considérer la science et la technologie comme notre responsabilité en gardant à l’esprit que le pays ne peut pas atteindre le développement lorsque les résultats de la science et de la technologie ne sont pas utilisés et diffusés à tous les résidents du pays", a déclaré le Ministre Munyakazi.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité