Urgent

Ituri : huit morts dans des combats entre les FARDC et des hommes armés à Djugu

Redigé par IGIHE
Le 7 décembre 2018 à 09:29

Huit personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans un combat qui a opposé, mercredi 5 décembre, les Forces armées de la RDC (FARDC) aux hommes armés non identifiées dans le territoire de Djugu (Ituri). Des sources locales rapportent que des tirs ont se sont poursuivis jusque jeudi 6 décembre dans la matinée, vers la colline Wago où se sont retranchés les assaillants.
Selon Polio Molindro, le chef de Collectivité des Bahema Nord, les assaillants, munis d’armes blanches ainsi que de fusils (...)

Huit personnes sont mortes et plusieurs autres blessées dans un combat qui a opposé, mercredi 5 décembre, les Forces armées de la RDC (FARDC) aux hommes armés non identifiées dans le territoire de Djugu (Ituri). Des sources locales rapportent que des tirs ont se sont poursuivis jusque jeudi 6 décembre dans la matinée, vers la colline Wago où se sont retranchés les assaillants.

Selon Polio Molindro, le chef de Collectivité des Bahema Nord, les assaillants, munis d’armes blanches ainsi que de fusils ont tué deux civils, âgés respectivement de 72 ans et de 33 ans.

Le drame a eu lieu au village Njdatchulu dans le groupement Buku, la nuit de mardi à mercredi. Les assaillants se sont enfuis après leur forfait, en emportant trente-huit chèvres, ajoute Pilo Molindro.

A Tsuki, un autre village du groupement Buku, ces hommes armés ont incendié, dans la nuit de mercredi à ce jeudi, treize cases. Un jeune homme, qui a reçu une flèche dans la jambe, a vite été évacué vers uncentre médical de la place. Ces gens seraient venus du groupement voisin de Ladedjo, relate le chef de Chefferie.

Le Porte-Parole de l’armée en Ituri, le Lieutenant Jules Ngongo, reconnait pour sa part, la perte de deux soldats congolais tombés sur le champ.

Il ajoute que quatre assaillants ont été tués et plusieurs autres ont été blessés lors de cet accrochage.

L’armée continue les opérations de traque contre ces bandits armés qui, selon plusieurs sources, se sont retranchés dans la brousse, indique le lieutenant Jules Ngongo.

avec radiookapi.net


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité