Urgent

Inauguration d’une Chambre de commerce européenne au Rwanda

Redigé par Igihe
Le 8 mars 2020 à 02:13

Un groupe d’entreprises européennes, 14 membres au total opérant au Rwanda, s’est réuni, lundi 2 mars 2020, pour inaugurer officiellement la « Chambre Européenne des Affaires du Rwanda », EBCR, qui, selon elles, favorisera, entre autres, les échanges commerciaux et les discussions politiques.

Giovanni Davite, l’un des hommes d’affaires fondateurs de la Chambre, a déclaré au New Times que tout avait commencé avec quelques hommes d’affaires allemands qui voulaient se réunir pour créer des synergies et promouvoir les affaires ici, mais qu’ils étaient trop peu nombreux pour créer une association.

Davite est également propriétaire de Kipharma et d’Agrotech, qui importent et distribuent des produits pharmaceutiques et agricoles au Rwanda.

Kipharma est l’une des nombreuses et grandes entreprises européennes qui opèrent au Rwanda, à l’instar de Skol, Heineken, Brussels Airlines et Volkswagen, pour ne citer que celles-là.

Les fondateurs de l’ Organisation affirment avoir environ 300 entreprises, dont des sociétés de consultance européennes, opérant dans le pays.
"On pourra promouvoir des partenariats avec des personnes qui souhaitent investir ici, en provenance d’Europe", a déclaré Davite.

Selon leur plan d’action pour l’année prochaine, des réunions de plaidoyer, de politique et de réseautage et d’information seront tenues.
Nicola Bellomo, Ambassadeur de l’Union Européenne au Rwanda, qui a officié la cérémonie du lancement de la Chambre, a approuvé sa création disant qu’elle orientera les choix et les décisions comme à l’occasion des récentes conversations sur la réglementation de l’industrie alimentaire et pharmaceutique, contestées par certaines entreprises étrangères.

"Cela facilitera également la promotion des intérêts européens au Rwanda", a confié l’Ambassadeur, réitérant du coup le soutien de l’Union Européenne.
Des hommes d’affaires comme Viktors Semjonovs, PDG de Strawtec Building Solutions, voient la Chambre comme une opportunité pour eux d’avoir une voix forte lors de grands débats.

"Nous tous, en tant que grandes entreprises, sommes très occupés dans nos tâches, et nous ne pouvons pas avoir assez de temps de discuter de manière informelle des défis que nous avons à affronter. Cette Chambre est donc une opportunité sans égale", a estimé Semjonovs.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité