Urgent

Hon. Nyirahirwa Vénérande : des compensations pour victimes des crocodiles

Redigé par IGIHE
Le 19 décembre 2013 à 01:11

Nyirahirwa Vénérande est députée au Parlement rwandais. Elle a visité le Secteur Rukumberi du District Ngoma (Est) entouré de lacs intérieurs et de rivières qui regorgent de crocodiles et réclame que les victimes de ces crocodiles soient dédommagées par un Fonds pour l’Environnement existant.
Ces batraciens dévorent par surprise les habitants, a-t-elle indiqué à ses pairs en plénière. Prenant la parole à la plénière de ce mercredi 18 décembre 2013, elle a informé le Parlement qu’à ce jour, 3 paysans sont (...)

Nyirahirwa Vénérande est députée au Parlement rwandais. Elle a visité le Secteur Rukumberi du District Ngoma (Est) entouré de lacs intérieurs et de rivières qui regorgent de crocodiles et réclame que les victimes de ces crocodiles soient dédommagées par un Fonds pour l’Environnement existant.

Ces batraciens dévorent par surprise les habitants, a-t-elle indiqué à ses pairs en plénière. Prenant la parole à la plénière de ce mercredi 18 décembre 2013, elle a informé le Parlement qu’à ce jour, 3 paysans sont morts dévorés par ces batraciens.

« J’ai même vu sept rescapés de ces derniers. Ils portent des handicaps causés par ces bêtes féroces », a-t-elle informé le parlement indiquant que ces crocodiles sont particulièrement féroces dans les lacs Birira, Mugesera et Sake mais aussi dans la rivière Akagera.

Selon elle, des mesures compensatoires doivent être arrêtées à l’endroit de ces victimes surtout qu’il existe un Fonds national créé pour cet effet. D’autre part, elle dénonce une lenteur administrative des responsables de ce fonds surtout que les victimes ont déjà accompli les démarches y relatives.

L’hon. Nyirahirwa Vénérande est en fait députée pour la circonscription de Ngoma. Elle explique qu’une solution durable à ce problème ne viendrait que de la mise sur pied de bornes fontaines d’eau potable surtout que la plupart des victimes de ces crocodiles l’ont été alors qu’ils étaient à la recherche d’eau de cuisine dans ces lacs et rivière.

La plénière a décidé de convoquer le Ministres des Infrastructures pour s’expliquer devant le Parlement. Le même Secteur Rukumberi a encore une fois cité dans la presse pour les dégâts causés par les hippopotames dans les champs de cultures des paysans.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité