Urgent

Gén. Evariste Ndayishimiye : Biographie du nominé du CNDD à la présidentielle 2020

Redigé par IGIHE
Le 30 janvier 2020 à 12:49

Le Général Evariste Ndayishimiye (secrétaire général du CNDD-FDD depuis août 2016) vient d’être élu candidat du parti CNDD-FDD (parti au pouvoir) à la présidentielle de mai 2020 au Burundi. Ce choix vient d’être fait cet avant-midi [dimanche, 26 janvier 2020] par des centaines de délégués du CNDD-FDD qui étaient réunis en Congrès depuis 2 jours à Gitega (dans le centre du pays).

Le Général Evariste Ndayishimiye est né dans la commune de Giheta (dans la Province de Gitega, au centre du Burundi) en 1968.

Ses camarades de classe se souviennent de lui au Lycée de Muramvya où ils terminent en 1991. Ils le perdent de vue depuis lors. Il connaît une période d’incertitude. On le croit parti au Rwanda entre 1992 et 1994 période où il est vu enrôlé dans la milice Interahamwe encadrée et entraînée par des instructeurs militaires français.

Est-il vrai que le jeune adolescent milicien interahamwe soit vraiment ce général candidat président burundais ? Dans tous les cas, ces temps burundais-là plongeaient dans les incertitudes les jeunes qui grandissaient alors. Si oui, ces temps là l'ont aguerri. Il aura reçu une formation nécessaire, gratuite et importante. Pourvu que, par après, il n'ait pas génocidé les tutsi rwandais. Mais est-ce possible ? Pourquoi le retrace-t-on ensuite à l'université une année après le génocide du Rwanda en 1995 ?

En 1995, alors qu’il est étudiant à l’Université du Burundi, il échappe de justesse à la purge des étudiants Hutus menée par certains de leurs camarades, des extrémistes Tutsis. Il rejoint vite les Forces de défense de la démocratie (FDD) qui ont pris les armes après l’assassinat du Président Hutu Melchior Ndadaye. Il fera donc partie des premières recrues des FDD.

Pendant une décennie, dans les maquis des FDD dans la forêt de la Kibira (au Burundi) et dans l’est de la RD Congo (dans la presqu’île d’Ubwari), Evariste Ndayishimiye est commandant dans différentes régions et gravit tous les échelons pour enfin présider le bureau chargé de la conception et de la planification de la politique de la lutte.

En 2003, lorsque le CNDD-FDD signe l’accord global de cessez-le-feu, Evariste Ndayishimiye devient le chef d’Etat major général adjoint des nouvelles Forces de Défense Nationale (FDN) avec rang de Général. Puis entre 2006 et 2007, il est nommé ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. C’est après qu’il devient chef de cabinet militaire à la présidence, poste qu’il occupera jusqu’en 2014 pour prendre, l’année suivante, la tête du cabinet civil du Président Pierre Nkurunziza. Et en août 2016, il quitte l’armée et est élu Secrétaire général du CNDD-FDD, poste qu’il occupait jusqu’à son élection de cet avant-midi.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité