Urgent

France-Rwanda : le réchauffement ; pour quand un ambassadeur français à Kigali ?

Redigé par IGIHE
Le 23 juillet 2019 à 10:54

L’opinion publique rwandaise ne comprend pas ce qui se passe dans les nouvelles relations franco rwandaises dégelées depuis diverses rencontres entre officiels des deux pays et une possibilité de pénétration du marché rwandais par de potentiels investisseurs français.

L’on se rappelle qu’au départ de M. Michel Flesch en 2015 qui représentait la France au Rwanda, les quelques intérêts français au Rwanda sont gérés par un Chargé d’Affaires. M. Flesch est parti au moment où les relations bilatérales entre les deux pays étaient froides à cause d’incompréhensions autour de la question de génocide des Tutsi de 1994 et de ses conséquences.

Le Rwanda a toujours souhaité que la France soit représentée à Kigali par un ambassadeur qui n’épouse pas la ligne dure pronée par un groupe politique qui tient le Parti Socialiste mitterrandien proche du négationnisme et accusé par Kigali d’avoir joué de près ou de loin un rôle dans la matérialisation et préparation du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda de 1994. C’est dans cet ordre des choses qu’au départ de Flesch en 2015, le nouvel ambassadeur pressenti, Fred Constant, qui avait été désigné par le Quais d’Orsay pour Kigali, a mis plus d’une année attendant en vain une invitation de Kigali.

Une conférence de presse conjointe Kagame-Macron à Paris en mai 2018 : des signes évidents de réchauffement de relations franco rwandaises depuis l'avènement du macronisme en France


Les relations se réchauffent avec La France En Marche

On remarque avec la présidence du jeune Emmanuel Macron un réchauffement graduel des relations franco rwandaises. Pourtant ces relations ne semblent pas se batir sur un signe évident : la nomination d’un ambassadeur français à Kigali. Il est à noter curieusement que l’envoyé diplomatique rwandais à Paris a toujours été actif. Il n’a jamais été rappelé par Kigali sur injonction du Quai d’Orsay.

A Kigali, les chargés d’Affaires français se relaient
Entretemps les affaires français à Kigali continuent leur bon bout de chemin. L’Institut français de Kigali est bien actif avec un centr culturel français qui occupe un espace au sein de la Bibliothèque Nationale du Rwanda située à Kacyiru, un quartier du Centre-nord de Kigali. Une école française y est aussi active. Récemment, une percée diplomatique française intéressante a fait sensation à Kigali avec les représentants de l’AFD/Agence Française de Développement qui a insufflé ses capitaux dans une banque locale BK/Banque de Kigali qui affiche une solide santé financière avec une destination régionale affichée.
Bref tout est réuni pour que la France appointe un ambassadeur à Kigali.

Mais pourquoi cet événement tarde-t-il ?
"Le temps arrivera où les autorités françaises vont désigner leur ambassadeur à Kigali. Nous sommes prêt pour lui souhaiter la bienvenue", a confié ce 22 juillet 2019 à IGIHE, le Ministre Olivier Nduhungirehe (Coopération Internationale) après qu’il ait reçu le nouveau chargé d’affaires français Jérémie Blin qui remplace à ce poste M. Etienne De Souza.

Jérémie Blin, nouveau chargé d'Affaires de la France au Rwanda (à gauche) pose avec le Ministre Olivier Nduhungirehe (coopération internationale) à la sortie de l'entretien entre les deux personnalités

"Les relations bilatérales franco rwandaises sont maintenant au beau fixe contrairement à ce que cela était il y a peu", a souligné le ministre promettant que la candidature du nouvel ambassadeur sera considérée sans accrocs.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité