Urgent

Fodey Security Company : un tollé de récriminations sur l’ordre de cesser ses activités au Rwanda

Redigé par IGIHE
Le 9 février 2014 à 01:50

Fodey Security Company est une société de gardiennage somalienne qui s’est vu intimer l’ordre par le Ministère de la Sécurité Publique de cesser ses activités au Rwanda. La Société estime que cela sort du cadre de compétence de ce ministère car cet ordre, estime-t-elle,entre en totale contradiction avec le code rwandais de l’investissement .
En ce jeudi, 6 février, Mme Ayan Ahmed, Directrice Générale adjointe de Fodey a accordé une interview à la Presse pour montrer que sa Compagnie fait ses activités au (...)

Fodey Security Company est une société de gardiennage somalienne qui s’est vu intimer l’ordre par le Ministère de la Sécurité Publique de cesser ses activités au Rwanda. La Société estime que cela sort du cadre de compétence de ce ministère car cet ordre, estime-t-elle,entre en totale contradiction avec le code rwandais de l’investissement .

En ce jeudi, 6 février, Mme Ayan Ahmed, Directrice Générale adjointe de Fodey a accordé une interview à la Presse pour montrer que sa Compagnie fait ses activités au Rwanda depuis 14 ans, que les allégations de non paiement de ses agents ou leur manqué de professionnalisme sont des informations erronées desquelles on est parti pour l’obliger à cesser ses activités à compter du 7 novembre 2013.

« Le Ministère a ordonné la cessation des activités de Fodey dans un délai de deux semaines. Or ceci est pratiquement impossible pour une société ayant 13 ans d’activités commerciales de régler des contrats avec ses clients et des salaires des agents », a indiqué Mme Ayan allant jusqu’à dire qu’il n’y a aucun problème ou manquement de la part de la société qui pourrait être susceptible de fermer ses portes.

« La loi en vigueur donne des pouvoir au ministre d’autoriser une suspension provisoire et non définitive des activités d’une entreprise de gardiennage. Pour le cas de Fodey, le ministre n’est pas compétent dans sa décision », a déclaré David Asiimwe entrevoyant une possibilité de poursuivre le Ministre en justice pour casser sa décision.

Convoqué par le parlement pour expliquer le mode d’opération des sociétés de gardiennage en activité au Rwanda, le Ministre de la Sécurité publique avait informé le Parlement qu’une d’entre elles, Fodey, avait été suspendue, qu’un de ses agents est activement recherché avec un mandat d’arrêt international.

Ceci va faire la deuxième fois que Fodey Security Company est suspendue temporairement. Ses anciens agents se plaignent de non rémunération dans la presse au moment où l’entreprise tempête disant qu’elle ne sait pas honorer les contrats de gardiennage qui ne sont pas encore à terme passés avec ses clients. Outre le Rwanda, Fodey est opérationnelle au Kenya, en Tanzanie et au Burundi.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité