Urgent

Félix Tshisekedi, capitaine de la transformation du Congo en 2020

Redigé par Top Congo
Le 6 janvier 2020 à 03:52

Félix Tshisekedi a adressé à la nation, mardi, le tout premier message des vœux de son quinquennat, comme il est de tradition et dans lequel, il s’est présenté comme celui qui va guider la transformation du Congo en 2020.

« En tant que votre capitaine, dans ce défi pour la reconstruction, je vais m’assurer de créer des conditions pour que chacun de vous puisse avec son talent et, dans sa sphère de compétence, jouer activement son rôle », a-t-il assuré

De ce fait, « à intervalle régulier, je ferai des évaluations des actions du gouvernement [et] des sanctions positives et négatives s’en suivront », a-t-il promis.

« Nous devons apprendre à renoncer aux satisfactions immédiates pour des réponses pérennes et durables », s’est justifié le président de la République.

Il est temps de convoquer l’action

« Le moment est venu de cesser les hommages aux potentialités et convoquer l’action transformatrice pour répondre efficacement aux multiples défis de notre pays, de l’Afrique et du monde. Notre pays représente plusieurs réponses aux défis de l’humanité », a proclamé Félix Tshisekedi, se rappelant, sans doute, son discours sur l’état de la nation, prononcé devant le parlement réuni en congrès le 14 décembre dernier.

Pour ce faire « nous devons être constamment à la recherche des solutions innovantes et rapides pour répondre aux priorités », a-t-il indiqué.

La paix dans l’Est, principal défi

« La conquête de la paix sur l’ensemble du territoire national par l’éradication de l’insécurité constitue et va constituer ma première priorité jusqu’au rétablissement effectif de la paix totale dans notre pays », a-t-il encore déclaré.

Sûr « de la stratégie mise en place [laquelle] conduira sans conteste à ce résultat », Félix Tshisekedi prévient que « la paix sera restaurée dans l’Est […]. J’en suis fermement convaincu ».

« Sans la paix et la sécurité, notre population ne pourra contribuer au développement », est convaincu le président de la République.

Nous avons appris à gagner ensemble

Comme presqu’à chacune de ses adresses solennelles, le président Tshisekedi n’a pas oublié de célébrer l’événement politique majeur de 2019, « la première alternance pacifique au sommet de l’Etat depuis notre Indépendance » et l’inédite coalition gouvernementale, entre ancienne opposition et pouvoir sortant, qui en a découlée.

« Nous avons, à travers les dernières élections, contredit tous les prophètes de malheur, nous avons prouvé au monde entier notre capacité à faire triompher l’intérêt général, et ce grâce au patriotisme de notre peuple, nous avons ainsi brisé cette spirale où le vainqueur gagne tout et les perdants perdent tout. Nous avons appris à gagner ensemble ».

Confessons la grandeur du Congo

« Confessons la grandeur du Congo, travaillons à reconstruire un pays dont nous sommes fiers », a exhorté le président Tshisekedi.

Il s’est, enfin, fendu de cette profession de foi ; « je crois au génie congolais. Je crois en notre capacité de construire un pays qui nous reflète, un pays qui nous ressemble dans ce que nous caressons de plus beau comme rêve ».

Ecrit le 1er janvier 2020 par Eric Lukoki


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité