Urgent

FDU Inkingi brandit une coquille vide de la lutte pour la démocratie au Rwanda

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 9 juillet 2019 à 08:53

Le Parti non encore agréé de Mme Victoire Ingabire, FDU Inkingi (Forces Démocratiques Unifiées) se veut républicain, une façon allusive de montrer qu’il tient sentimentalement à la république telle que proclammée en 1962 avec une indépendance assistée du 1er juillet ; une indépendance accordée par une Belgique tutélaire dans la douleur, le déchirement d’une nation rwandaise éclatée avec pogroms, incendies d’habitation et exil de masse.

En ce 1er juillet 2019, Mme Victoire Ingabire signe un communiqué montrant le point de vue de son parti sur le fait que la date du 1er juillet devrait avoir une valeur renforcée. Or, cet anniversaire n’est pas fêté depuis 1973, date de coup d’Etat du Gén. Juvénal Habyarimana (1973-1994) dont le régime a préparé dans les détails près le génocide des Thutsi de 1994. En conclusion, il montre l’absence de l’espace politique dans le pays et la question de réfugiés politiques qui "persiste de nos jours".

Mais elle insiste sur le fait qu’ un opposant politique au Rwanda est considéré comme un ennemi du pays, que partant, un régime sans opposition politique gère les affaires publiques à sa façon avec beaucoup d’excentricités qui ne se corrigent pas.

Quelle opposition politique souhaitée au Rwanda ?
"Nous combattrons le régime de Kagame de toutes les façons y compris par la lutte armée", avait dit Victoire Ingabire lançant officiellement les FDU-Inkingi en Avril 2006 à Amsterdam.

Mais au fond, quelle est la carte brandie par les FDU et la dame Victoire ? La question des réfugiés politiques et l’ouverture de l’espace politique au Rwanda. Pour les FDU, les dix partis politiques qui ont fait la coalition avec le FPR au Pouvoir ne sont que des partis sattellites. Ah ! Mais sont-ce les FDU qui amènent de l’eau au moulin ?

Quelle eau ?
D’abord posons-nous la question de savoir les hommes qui se cachent derrière Mme Victoire Ingabire qui n’a aucun crime de génocide des tutsi de 1994 sur sa conscience. Ces gens-là semblent pour mieux se cacher brandir une carte de lutte politique de la démocratie pour mieux être protégés par le fait que quand qu’il leur sera demandé de répondre des crimes de génocide qu’ils ont commis en 1994, ils diront qu’ils sont plutôt victimes d’avoir osé lutter pour la démocratie.

Brandir la démocratie comme carte à jouer : Une coquille vide
La démocratie et le 1er juillet ont été également l’objet de l’émission de Thomas Kamilindi à la VOA de ce 9 juillet 2019. Tous les intervenants sauf un dans cette émission semblaient se comprendre avec l’invité de l’émission comme quoi il n’y a pas de démocratie à l’occidentale au Rwanda.

"Ne dites pas monsieur qu’il n’y a pas de démocratie dans notre pays. Nous sommes comme un enfant qui apprend à marcher. Nous y allons dans cette culture de la démocratie. Nous y allons lentement mais sûrement", a dit un auditeur de l’émission habitant du district de Nyamasheke en Province de l’Ouest.

A-t-on compris ce que ce monsieur voulait dire ? Que Démocratie fuit là où on devise pour prendre les armes, Que Démocratie rime avec une Culture supérieure ; Que qui dit culture supérieure dit une société humanisée avec une production matérielle suffisante suivie d’élevation des conditions de vie des citoyens mais aussi formation des classes ou strates sociales.

Ce n’est qu’ici qu’une lutte démocratique à l’occidentale est possible.
Chacun lutte en politique pour ses intérêts de classe. Or ce n’est pas cette carte que joue les FDU inkingi mais plutôt le FPR Inkotanyi qui entend émerger tous les citoyens rwandais d’en deça du seuil de pauvreté d’ici 2025, qui entend offrir une éducation pour tous qui sera complète d’ici 2050 où, couplé avec un pouvoir d’achat acceptable et le respect et la tolérance d’autrui bien acquis et incrustés dans la conscience du citoyen rwandais, l’espace politique, d’abord démocratique s’ouvrira de lui-même.

Le FPR table sur le citoyen rwandais ayant intériorisé les valeurs fondamentales de l’humanisme au moment où les FDU Inkingi et autres marathoniens rwandais trouvent qu’ils sont écartés de la table du festin parce qu’intellectuels et conscients de ceci. Triste opposition rwandaise qui ne sait pas se créer des couloirs idéologiques respectables et autrement constructifs que l’idéologie du capitalisme intégral du FPR !!!


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité