Urgent

Expulsé du Canada pour conduite en état d’ivresse

Redigé par Jean-François ISIBO
Le 22 février 2012 à 02:45

Le gouvernement canadien a expulsé l’abbé Juvénal Nsengiyumva pour conduite en état d’ivresse après avoie échappé belle à l’extradition vers le Rwanda parce qu’il est présumé génocidaire de 1994 contre les Tutsi du Rwanda.
L’abbé Juvénal Nsengiyumva, qui vivait à Montréal, avait, à plusieurs reprises, lutté contre son extradition vers le Rwanda où il avait gagné son pari après avoir écrit au pape lui signifiant qu’il n’avait pas participé aux tueries.
Les tribunaux du Canada l’avaient acquitté de crime de (...)


Le gouvernement canadien a expulsé l’abbé Juvénal Nsengiyumva pour conduite en état d’ivresse après avoie échappé belle à l’extradition vers le Rwanda parce qu’il est présumé génocidaire de 1994 contre les Tutsi du Rwanda.

L’abbé Juvénal Nsengiyumva, qui vivait à Montréal, avait, à plusieurs reprises, lutté contre son extradition vers le Rwanda où il avait gagné son pari après avoir écrit au pape lui signifiant qu’il n’avait pas participé aux tueries.

Les tribunaux du Canada l’avaient acquitté de crime de génocide perpétré contre les Tutsi et d’exhortation aux massacres des populations.

Durant son séjour en République Démocratique du Congo avec 28 autres prêtres, ils avaient écrit au pape Jean Paul II, le 2 juin 1994 pour l’informer de la situation au Rwanda.

Selon le Tribunal International Pénal pour le Rwanda, le TPIR, cette lettre dénonçait le FPR Inkotanyi et affirmaient que les Tutsi jouissaient pleinement de leurs droits.

Il est arrivé au Canada en 1999 où il avait demandé l’asile politique qui, d’emblée, lui avait été refusé puis avait reçu l’autorisation par le ministre chargé de l’immigration et de l’émigration.

Le journal « The National Post » a indiqué que les tribunaux du Rwanda l’accusent de négationnisme du génocide perpétré contre les Tutsi.

Le négationnisme n’est pas considéré comme un crime au Canada d’autant plus le négationniste du génocide des Juifs, Zundel a été relaxé. Il avait été acquitté et avait reçu la citoyenneté canadienne comme le rapporte ce journal.

Nsengiyumva déclare que l’envoyer au Rwanda est synonyme de le jeter dans le feu à cause de ses idées.

Il s’est vu refusé lundi par la juge Danièle Trembley-Lamer l’extradition au Rwanda pour conduite en état d’ivresse même s’il est encore au Canada.

Son avocat, maître Noël Saint-Pierre a dit être surpris par la décision en affirmant qu’il ne sera pas bien traité dans son pays. Ils essaient de lui trouver un autre pays d’accueil.

Rappelons que Juvénal Nsengiyumva a été ordonné prêtre en 1992 dans le diocèse de Ruhengeri, en province nord du pays avant de prendre le chemin de l’exil en juillet 1994.

 


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité