Urgent

Étudiants étrangers en France : « L’augmentation des frais va nous transformer en clandestins »

Redigé par IGIHE
Le 10 décembre 2018 à 08:05

L’annonce, par le Premier ministre français, de l’augmentation des frais de scolarité pour les étudiants étrangers dès la rentrée 2019, a provoqué un tollé. Outre les primo-arrivants, les élèves extra-communautaires déjà installés sont eux aussi concernés. Entre résistance et envie de partir, ils se confient. Témoignages.

« L’augmentation de ces frais ne sera imposée qu’aux étudiants qui arrivent en France, et pas à ceux qui y poursuivent déjà leur scolarité. » La déclaration du Premier ministre Édouard Philippe, mercredi 21 novembre devant l’Assemblée nationale française, se voulait rassurante. Pourtant, ce qu’omet de préciser le chef du gouvernement, c’est que, selon les étudiants, ceux déjà installés en France devront bel et bien s’acquitter des nouveaux frais de scolarité lors du passage d’un cycle à un autre (de licence en master ou de master en doctorat).

En effet, les élèves étrangers payaient jusqu’alors les mêmes droits que les Français, soit 170 euros pour une année de formation en licence, 243 euros en master et 380 euros en doctorat. Ce ne sera désormais plus le cas. Dès la rentrée prochaine, ils devront s’acquitter de 2 770 euros en licence et 3 770 euros en master et en doctorat.

avec jeuneafrique.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité