00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Enfant et père : Douze ans d’inceste et tentative d’assassinat

Redigé par Marie Ange Mukaneza
Le 29 juin 2015 à 02:43

Une jeune fille de 19 ans a été forcée aux relations sexuelles par son père durant douze ans. Etant tombée enceinte, le père ordonne un avortement qui n’aboutit pas.
IGIHE a rencontré cette fille au Centre Marembo en Ville de Kigali. Elle se confie :
"J’ai 19 ans et j’ai un enfant né d’une relation incestueuse avec mon père", raconte la jeune mère avant de confier au journal que sa mère est morte quand elle était toute petite, qu’elle a été confié à sa grand mère paternelle de Gitarama.
Sa grand-mère (...)

Une jeune fille de 19 ans a été forcée aux relations sexuelles par son père durant douze ans. Etant tombée enceinte, le père ordonne un avortement qui n’aboutit pas.

IGIHE a rencontré cette fille au Centre Marembo en Ville de Kigali. Elle se confie :

"J’ai 19 ans et j’ai un enfant né d’une relation incestueuse avec mon père", raconte la jeune mère avant de confier au journal que sa mère est morte quand elle était toute petite, qu’elle a été confié à sa grand mère paternelle de Gitarama.

Sa grand-mère meurt en 2008 et l’enfant revient vivre avec son père qui vient de servir une peine de prison.

"Papa m’a demandé de coucher avec lui dans le secret total. Depuis ce jour-là nos relations sexuelles ont été régulières. Je suis tombée enceinte en 2013. Il m’a dit que je dois nécessairement avorter. Il est allé jusqu’à m’amener des médicaments qui devaient provoquer un avortement", confie la fille qui, un jour, prit lesdits médicaments mais perd connaissance après avoir remarqué un groupe de quatre hommes qu’elle n’a pas pu identifier.

Elle dit qu’elle a repris connaissance sur le lit d’hôpital. Sa tante lui apprendra qu’elle a été retrouvée presque morte avec beaucoup de blessures et qu’on l’avait dépêchée au CHUK (Centre Hospitalo Universitaire de Kigali).

"Je suis devenue amnésique. Je ne me souviens plus de rien. Ma tante m’a dit que j’ai été retrouvée inanimée pour m’amener d’urgence à l’hôpital de Kabgayi. On croit que c’est mon père qui a tenté de m’assassiner. J’ai pris des médicaments contre le SIDA", a-t-elle confié.

Son entretien continue montrant que l’expertise médicolégale à l’Hôpital Kacyiru a montré que le foeutus qu’elle a mis au monde est bel et bien de son père.

"Je n’ai jamais identifié mes assassins mais je pense qu’ils avaient été commandés par mon père qui craignait que j’allais le réveler comme le père de mon enfant", a-t-il dit.

"De crainte d’être assassinée par les proches parents de mon père qui se sont vite partagé notre patrimoine, ma tante m’a amené au Centre Marembo où je poursuis ma convalescence", a-t-elle ajouté se plaignant du fait que les coups d’arme blanche reçus à l’oreille et à l’oeil l’ont rendue handicapée et amnésique.

Elle trouve que les auteur de son handicap soient traînés en justice y compris son incestueux de père et qu’elle entre en possession des biens familiaux.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité