00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Elle humilie son agresseur sexuel d’une manière originale

Redigé par 7sur7
Le 20 octobre 2014 à 09:32

La semaine dernière, Julia Marquand a été physiquement agressée dans les rues de Seattle. Elle est tout de même parvenue à prendre une photo de son agresseur et elle a filé immédiatement à la police pour le dénoncer.
"Pas un simple accident" Entretemps, Julia Marquand n’avait pas accepté les excuses de son agresseur. Ce dernier parlait d’un "simple accident". "Je connais la différence entre des attouchements et un simple choc", avoue Julia Marquand dans le "Daily Mail".
Les photos ne sont pas des (...)

La semaine dernière, Julia Marquand a été physiquement agressée dans les rues de Seattle. Elle est tout de même parvenue à prendre une photo de son agresseur et elle a filé immédiatement à la police pour le dénoncer.

"Pas un simple accident"
Entretemps, Julia Marquand n’avait pas accepté les excuses de son agresseur. Ce dernier parlait d’un "simple accident".

"Je connais la différence entre des attouchements et un simple choc", avoue Julia Marquand dans le "Daily Mail".

Les photos ne sont pas des preuves
Mais arrivée au bureau de police, cette citoyenne américaine de 28 ans a rapidement désenchanté car les forces de police de Seattle n’ont rien pu faire pour lui venir en aide.

"Les photos ne pouvaient pas être utilisées comme preuve matérielle", avance-t-elle.

Merci les réseaux sociaux
Julia Marquand a eu la brillante idée de diffuser les chichés de son agresseur sur les réseaux sociaux. Le but ? Trouver d’autres femmes ayant connu le même calvaire qu’elle. Et comme par magie, l’enquête a progressé à une vitesse folle.

En gagnant plus de 400 followers sur Twitter, l’agresseur a pu être identifié par Julia Marquand et les autres victimes. Il s’appelle Daryl Sharma. Il est déjà bien connu du " Seattle Police Department". Une enquête est ouverte.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité