Urgent

Dr Uzziel Ndagijimana parle des relations commerciales ugando-rwandaises difficiles : qui perd le plus ?

Redigé par IGIHE
Le 18 mars 2019 à 05:04

Ce vendredi 15 mars 2019, le Ministre de l’Economie et Finance, Dr Uzziel Ndagijimana, a convoqué une conférence de presse pour porter au public qu’en cette période où les relations commerciales entre le Rwanda et l’Uganda ne sont pas au beau fixe, les citoyens rwandais ne devraient pas trop s’en faire car s’il y a une partie qui pourrait beaucoup perdre dans cette affaire c’est bien l’Uganda qui exporte beaucoup au Rwanda.

Une situation engageante
L’Institut Rwandais de Statistique a rendu publiques ce vendredi 15 mars, des informations intéressantes sur l’état de la santé économique du Rwanda. Selon lui, le PIB se monte à 8.189 milliards de francs en 2018 soit une augmentation de 8.6% par rapport à 2017 qui a accusé une PIB de 7.597 milliards.

Il s’entend que les relations commerciales rwando ugandaises sont mises à mal par le fait que les Rwandais en voyage d’affaires en Uganda sont molestés, dépouillés de leurs avoirs puis arrêtés et torturés. Pour ce faire, après plusieurs vaines plaintes du Rwanda à l’Uganda à ce propos, le Rwanda a appelé ses citoyens à limiter leurs voyages dans ce pays jusqu’à ce que le problème sera réglé.

Cette décision risque d’impacter négativement sur les relations commerciales entre les deux pays. Le Rwanda y importe plus qu’il n’y exporte.

"L’a passé, les importations d’Uganda étaient de 242 millions de dollars au moment où nos exportations à destination de ce pays n’étaient que 27 millions", a révélé le dr Uzziel avant de conclure sur ce sujet que "si d’aventure les relations commerciales continuaient à se mal porter entre les deux pays, le manque à gagner et pertes énormes seraient endossés par l’Uganda. En effet le Rwanda constitue un vaste marché pour l’Uganda et non l’inverse".

"Je peux vous dire que les importations ugandaises (aliments, ciment) freinées ne peuvent pas impacter durement sur l’économie rwandaise car ce ne sont pas nos exportations qui en souffriront car elles sont en petites quantités. Il n’est pas aisé pour exporter d’avoir d’autres marchés rapidement. C’est le cas pour l’Uganda", a dit le Ministre montrant que des marchés d’importations ne sont pas difficiles à s’approprier.

Le Ministre a parlé aussi des relations commerciales difficiles avec le Burundi qui a importé en 2018 du Rwanda pour 12 millions de dollars et exportait pour trois millions dans ce pays.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité