00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Dr Gasakure, cardiologue, tué à bout portant : La Police désolée

Redigé par IGIHE
Le 27 février 2015 à 10:29

Le Dr Emmanuel Gasakure a été abattu ce mercredi 25 février vers 18.30 alors qu’il tentait de désarmer de force un agent de police à son poste de travail à la Station de Police de Rémera, quartier Est de la Ville de Kigali.
Dans une interview accordée à IGIHE, le Porte parole de la Police Nationale, CSP Célestin Twahirwa, a montré la cause de l’arrestation de ce médecin qui, en plus, dirigeait le Mudugudu d’Umutara I du Secteur Kimihurura en District de Gasabo. Il a en plus donné les circonstances de sa (...)

Le Dr Emmanuel Gasakure a été abattu ce mercredi 25 février vers 18.30 alors qu’il tentait de désarmer de force un agent de police à son poste de travail à la Station de Police de Rémera, quartier Est de la Ville de Kigali.

Dans une interview accordée à IGIHE, le Porte parole de la Police Nationale, CSP Célestin Twahirwa, a montré la cause de l’arrestation de ce médecin qui, en plus, dirigeait le Mudugudu d’Umutara I du Secteur Kimihurura en District de Gasabo. Il a en plus donné les circonstances de sa mort.

CSP Twahirwa a indiqué que le médecin a été arrêté le 23 février 2015 pour violation de domicile d’un habitant du Mudugudu qu’il dirigeait et dont il a abîmé son matériel musical d’une valeur de 2.5 millions de francs. Le propriétaire de cette chaîne musicale abîmée tient un bar. Il a ajouté que ledit médecin a incarcéré illégalement cet habitant et qu’il a ainsi créé l’insécurité dans son quartier.

"Le tenancier de ce bar est nouveau dans le quartier. Le médecin Gasakure, en sa qualité de dirigeant de ce Mudugudu, faisait tout le temps irruption dans le bar et ordonnait la fermeture sous prétexte que cela faisait du tapage nocturne. D’autres fois, il battait les personnes trouvées dans ce bar", a confié le Porte-parole.

Arrêté lundi et gardé à vue dans la Salle de Police de Remera, il a passé la journée du mardi 24 février dans la salle d’interrogatoire. Le porte parole dit qu’au soir de la journée qui a suivi, le mercredi, il a demandé au gardien de le conduire dans les toilettes pour immédiatement tenter de le désarmer.

"L’agent de Police a tenté de conserver son fusil et dans ce bras de fer, il a tiré 3 balles dont l’une a touché le médecin à l’épaule, autre à la poitrine et la troisième dans les cotes. Le policier a, quant à lui, été blessé à la face. Il est actuellement hospitalisé à l’hôpital de Police", a confié le Porte-parole de Police.

Le Porte parole de Police dit que la Police Nationale est peinée de cette situation qui a amené le médecin à lutter pour s’approprier du fusil du gardien de la Station de Police.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité