Urgent

Des Rwandais protestent contre la participation des négationnistes du génocide à une conférence au Sénat français

Redigé par IGIHE
Le 4 mars 2020 à 01:20

Palais du Luxembourg, 9 mars 2020. Il s’y tiendra un Colloque intitulé "L’Afrique des Grands Lacs, 60 ans d’instabilités tragiques" . Les organisateurs ont l’intention de donner la parole à plusieurs orateurs connus pour leur négationnisme du Génocide de 1994 contre les Tutsis au Rwanda.

Pour ce faire, la Communauté des Rwandais de France (CRF) et Ibuka France ont lancé une pétition auprès de Gérard Larcher, Président du Sénat français et d’autres Sénateurs, leur priant de décommander de ces négationnistes.

La pétition, intitulée “Agissez contre la propagation du négationnisme au Sénat” , demande aussi à de nombreuses autres personnes de la signer, l’objectif étant d’atteindre au moins 5000 signatures.

“Il est inacceptable qu’une Institution aussi respectable que le Sénat, qui doit être un modèle de respect de la loi, puisse servir de cadre à la diffusion de propos violant les lois du pays et souillant la Mémoire des victimes du génocide commis contre les Tutsis au moment où la Nation française s’apprête à commémorer la mémoire de ce génocide en moins de deux mois”, lit-on dans la pétition.

« Nous vous demandons, Monsieur le Président, d’agir pour empêcher que cette prestigieuse Institution s’associe à de tels actes et nous vous demandons, Honorables Sénateurs, de vous dissocier ouvertement de ces personnes et de leurs opinions », poursuit-elle.

"Nous espérons que le Président du Sénat français empêchera les négationnistes du génocide d’intervenir lors de la Conférence", a dit Angélique Ingabire, Présidente de la CRF, au micro de New Times.

Le Président d’Ibuka France, Etienne Nsanzimana, a déclaré que la pétition est importante parce que les participants attendus sont des négationnistes bien connus du génocide contre les Tutsis.

C’est le cas de Charles Onana et Judy Rever, pour ne citer que ceux-là. Le Professeur belge Filip Reyntjens, tristement célèbre pour son négationnisme, avait également été invité mais a, fort curieusement, décliné l’invitation.

« Nous ne pouvons pas rester à l’écart et les laisser organiser cet événement dans une Institution si respectée, le Sénat. Nous agissons en tant que citoyens français, et certains d’entre nous en tant que survivants du génocide », a déclaré Nsanzimana.
“Comme il ressort du programme annoncé, la prochaine conférence à laquelle participeront les Sénateurs Alain Richard et Gérard Longuet, entend donner une plateforme à plusieurs personnalités connues pour leur négationnisme du génocide perpetré contre les Tutsis”, a-t-il ajouté.

“Le négationnisme du génocide commis contre les Tutsis est désormais condamné par la Loi française et par d’autres au niveau international”, a rappelé Nsanzimana, le Président de IBUKA France


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité