Urgent

Des applications informatiques pour une agriculture rwandaise rurale en 2020

Redigé par IGIHE
Le 20 décembre 2019 à 02:31

Le Rwanda veut faire un saut dans les applications electroniques pour une agriculture qui reste essentiellement rurale et basee sur la houe. De quoi le Ministere rwandais de l’agriculture a-t-il peur. Il a parle de consolidation des petits lopins de terres paysannes qui n’a pas marche. Faute d’une necessaire sensibilisation qui devait etre conduite par les agronomes de secteurs doubles de socioeconomistes.

Maintenant, le Rwanda décide de distribuer l’an prochain des gadgets électroniques tels que des téléphones et des tablettes qui seront utilisés pour connecter les agriculteurs à des informations agricoles à jour, mais aussi pour signaler la corruption, entre autres défis sur le terrain.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de la réponse du ministère de l’Agriculture aux demandes des agriculteurs qui ont montré dans deux résultats de recherche un manque d’informations sur le marché et les intrants comme principal défi dans le secteur.

Des recherches récentes sur la participation des citoyens aux décisions agricoles menées par l’Organisation rwandaise de développement (RDO) et Transparency International Rwanda (TI-R) ont montré que de nombreux agriculteurs ne savaient pas quels intrants étaient subventionnés par le gouvernement.

Le directeur général de la planification au ministère de l’Agriculture, le Dr Octave Semwaga, a déclaré que le gouvernement, grâce au soutien de l’Union européenne (UE), avait déjà lancé un appel d’offres de 500 millions de francs rwandais aux fournisseurs éligibles de gadgets aux agriculteurs.

Semwaga a déclaré que la fourniture de gadgets commencera au milieu de l’année prochaine pour fournir progressivement 14 000 gadgets aux agriculteurs promoteurs et environ 25 000 gadgets aux facilitateurs et à d’autres catégories dans tout le pays.

Avec cet équipement informatique personnalisé, il sera plus facile de communiquer les informations. Dans les services de vulgarisation, par exemple, les agriculteurs pourront avoir accès à des informations sur l’agriculture et partager des informations sur ce qui se passe sur le terrain.

« Tout problème auquel les agriculteurs seront confrontés n’aura pas à attendre la publication des rapports de recherche », a déclaré Semwaga.

L’agriculture est considérée comme l’épine dorsale de l’économie du Rwanda – employant plus de 80% de la population.

Actuellement, par le biais du système Smart Nkunganire (SNS), le gouvernement subventionne entre 50% et 70% du prix de ces intrants et de l’équipement agricole pour les agriculteurs.

La majorité des programmes agricoles du Rwanda sont financés par la Banque mondiale (BM) qui a injecté au cours des dix dernières années plus de 200 millions de dollars et soutenu plus de 400 coopératives au cours des 15 dernières années.

Avec renaissance Actu.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité