Urgent

Ce que l’UE attend des accords commerciaux avec l’EAC

Redigé par IGIHE
Le 17 septembre 2019 à 11:33

Alors qu’il ne reste plus que deux mois avant le Sommet des Chefs d’Etat des pays de la Communauté de l’Afrique de l’Est, la confusion est totale dans l’Union Européenne à propos de la signature des accords bilatéraux.

Les Présidents des pays membres de l’EAC pourraient parvenir à un consensus, au mois de novembre prochain, sur les accords commerciaux avec l’UE, accords qui ont été caractérisés par des entraves depuis février 2016.
La Tanzanie avait alors déclaré que certains volets des dits accords devaient d’abord être revus et qu’elle devait en même temps s’entendre avec la Belgique sur certains autres points.

Les Présidents des pays de l’EAC avaient donné un délai de 4 mois à la Tanzanie pour qu’elle résolve son contentieux avec l’UE, mais The East African rapporte que celle-ci a dit n’avoir rien reçu de la Tanzanie.
La Belgique aurait écrit à la Tanzanie et au Secrétariat de l’EAC, proposant que soit constitué un panel pour étudier les problèmes éventuels, mais jusqu’il y a une semaine rien n’avait filtré des deux côtés.

Au mois de mai 2017, l’UE avait invité la Tanzanie dans des pourparlers visant la signature des accords commerciaux, plus connus sous le cigle de EPA, Economic Partnership Agreement, considérés comme devant faciliter le commerce et la coopération dans le développement, comme par exemple l’exhonération des impôts sur les marchandises, entre les deux communautés.

Mais où réside le noeud du problème ?

Si la Tanzanie a persévéré dans le refus de sa signature, c’est parce que ses experts s’y sont opposés. Ils ont estimé en effet que ces accords serviront plus à la destruction des industries de l’Afrique de l’Est qu’à ses intérêts, car les pays développés de l’UE s’approprieraient le marché de la région.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité