Urgent

Burera : Un malade mental victime d’escroquerie.

Redigé par IGIHE
Le 5 octobre 2019 à 09:27

Senzira Gilbert du Secteur Kinyababa dans le District de Burera, victime d’escroquerie de ses biens par des gens dont certains de sa famille, couverts par son état de troublé mental, a fait recours à l’Ombudsman.

En date du 23 septembre 2019, l’Ombudsman Général a visité le District de Burera dans le cadre de s’enquérir des problèmes de la population. Pendant qu’il souffrait encore de trouble mental, Senzira Gilbert a prêté des champs à certaines personnes, dont ses nièces.
A d’autres il a donné des champs en échange de petits rien du tout, ces gens profitant de sa déficience mentale.

Après qu’il ait bénéficié des soins par Partners in Health et s’être mieux senti, il a commencé à réclamer la restitution de ses biens, mais il se heurtait chaque fois aux individus qui s’étaient aliénés ses propres biens.

“Les champs que je réclame sont ceux que j’ai prêté aux gens parmi lesquels figurent mes nièces. J’ai même donné gratuitement certains de mes champs à cause de ma maladie d’alors Je me suis adressé aux Médiateurs “Abunzi” mais ils se sont penchés ouvertement du côté des détenteurs de mes biens”, confie-t- il.

L’Ombudsman Général, après avoir écouté l’injustice dont a été victime Senzira Gilbert, a demandé aux autorites du Secteur de résoudre ce problème, en lui remettant ses biens, et aux détenteurs actuels de se diriger aux instances juridiques s’ils le veulent.

“Il nous a été demandé de résoudre ce problème, mais nous ne pouvons déposséder des champs leurs détenteurs immédiatement. Nous irons sur le terrain collecter les informations et en faire un rapport à transmettre chez l’Ombudsman à qui le problème a été soumis”, a dit Kwizera Emmanuel, Secrétaire Exécutif du Secteur, dans son entretien avec Umuseke, ce jeudi 3 octobre 2019.

Des 8 champs que lui ont escroqués ces personnes, et dont il est en possession des contrats de prêt pour quelqu’uns, les autorités du Secteur affirment avoir été informées que 4 d’eux ont été prêtés alors que Senzira avait déjà été atteint de cette maladie.

Il ressort de ce qui précède que Senzira va être encore une fois victime, cette fois-ci du conflit de pouvoir, car apparemment le Secrétaire Exécutif du Secteur n’a pas compris ou n’a pas voulu comprendre, encore moins exécuter, la recommandation de l’Ombudsman.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité