Urgent

Brexit : une députée dépose un amendement visant à éviter une sortie sans accord

Redigé par IGIHE
Le 23 janvier 2019 à 07:46

Le Parlement britannique est en effervescence avant un nouveau vote prévu mardi 29 janvier sur le projet d’accord modifié de Theresa May. De nombreux députés déposent une série d’amendements, autant de propositions alternatives au plan du gouvernement. Parmi la dizaine déjà déposée, il y a l’amendement d’une députée travailliste destiné à empêcher une sortie sans accord du Royaume-Uni de l’Union européenne.

L’amendement déposé par Yvette Cooper donne jusqu’au 26 février à la Première ministre pour faire ratifier un accord de Brexit par la Chambre des communes.

Un report du Brexit ?

Passé ce délai, qui tombe pratiquement un mois avant la sortie programmée du Royaume-Uni le 29 mars, et s’il n’y a toujours pas d’accord, le Parlement voterait alors pour demander à l’Union européenne un report de la mise en œuvre de l’article 50 du traité européen. L’idée serait de repousser la date du Brexit de neuf mois jusqu’au 31 décembre.

Il y a plusieurs autres amendements qui cherchent à éviter un « no deal » mais le fait que l’amendement Cooper ait reçu un soutien inter-partis lui donne de bonnes chances de passer. Il est en effet soutenu à la fois par des députés conservateurs, des libéraux-démocrates et a aussi reçu l’assentiment ce mercredi de la tête du parti travailliste.

L’amendement déposé par le seul Labour n’aurait aucune chance

Pour être viable, un amendement doit d’abord être sélectionné par le président de la Chambre des communes et bénéficier ensuite d’un soutien tous partis confondus. Ainsi, on sait déjà que l’amendement déposé par le Labour seul, qui demande un plan comprenant une union douanière permanente avec Bruxelles et un second référendum n’a aucune chance de passer, car il sera rejeté par le camp conservateur par principe.

avec rfi.fr


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité