Urgent

Les chrétiens rwandais ont célébré la fete de Pâques : humilite et amour du prochain

Redigé par igihe
Le 22 avril 2019 à 02:55

Des milliers de chrétiens ont afflué dimanche 21 avril 2019 dans les églises pour fêter la Pâques, les clercs transmettant à leurs disciples respectifs un message d’espoir et de résurrection après la mort, pour qu’ils se desolidarisent du diable et suivent la voie de Jésus.

La Pâques est célébrée dans le monde entier pour la résurrection de Jésus-Christ, trois jours après sa mort sur la croix, après de terribles tortures, selon les Écritures.

Dans différentes églises, les religieux ont réfléchi à l’humilité qui a caractérisé Jésus pendant son séjour sur terre et à l’amour pour l’humanité pour lequel il a été torturé et finalement tué par la crucifixion.
Ils ont exhorté les chrétiens à fuir le diable et à bien faire, car "il y a une vie après la mort".

Au Centre de Célébration du Temple Zion à Kicukiro, l’Eglise était pleine à craquer et les chrétiens ont partagé la Sainte Communion en souvenir du temps où Jésus partageait pain et vin avec ses disciples avant sa mort.

"Jésus est ressuscité d’entre les morts et a vaincu la mort afin que nous ne mourions pas mais ressuscitions avec lui", a déclaré le Pasteur Emmanuel Gberekpee, du Temple de Sion.

"Jésus est ressuscité pour que vous ne mouriez pas mais viviez. Les chrétiens nous ne mourons pas, nous ne faisons que dormir et nous réveiller. C’est notre confiance, et c’est ce qui me fait espérer que nous mènerons une vie joyeuse au paradis", a-t-il ajouté.

Dans l’Eglise Catholique Sainte-Famille, la plus ancienne église catholique romaine de la ville de Kigali, les chrétiens étaient remplis et des haut-parleurs étaient installés à l’extérieur pour permettre aux fidèles qui bravaient la pluie pour écouter l’évangile depuis le parvis et l’esplanade de l’Eglise.

Dans son homélie, le Père Bernardin Banituze a prié pour que Pâques soit l’occasion de réfléchir à l’amour et au sacrifice que Jésus a payés en leur faveur.

« Que la joie de Pâques se répende dans nos cœurs, nos familles et notre pays. Jésus est ressuscité et la mort vaincue. Répendons la parole de la résurrection et la victoire de Jésus. Faisons du bien et espérons que nos places sont garanties dans la vie éternelle avec le Roi », a-t-il déclaré.

Le Pasteur Cléophas Barore, qui dirige le service international de l’église pentecôtiste ADEPR basée à Kicukiro, a prêché sur le rôle des femmes dans l’évangélisation, étant donné qu’elles ont été les premières à avoir témoigné de la résurrection de Jésus.

Il a dit qu’il incombait à l’église de prêcher la vérité et d’aider les gens à se repentir si elle voulait remplir son mandat.

Il a dit que certains dirigeants d’église ont peu fait pour encourager les pécheurs de leurs congrégations à se manifester et à se repentir, ajoutant que ce sont là des défauts dont ils seront tenus pour responsables le Jour du Jugement.

Les chrétiens ont également pris la parole, affirmant que Pâques et le carême qui la précède sont l’occasion de réfléchir à l’amour de Jésus pour le monde.

« Je suis reconnaissante que Jésus ait payé le prix et soit mort en mon nom mais ressuscité, je m’engage à bien faire et à éviter le péché en espérant le voir dans la vie éternelle », a déclaré Ernestine Mukakarisa, dans la Cathédrale Saint-Michel de Kigali.

"Pâques et la Semaine Sainte nous donnent l’occasion de réfléchir à l’amour de Jésus et de nous engager de nouveau à le servir pleinement, de le prier d’être avec nous et de nous envoyer le Saint-Esprit pour nous aider à vaincre la peur et la mort" a-t-elle ajouté.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité