Urgent

Afrique du Sud : 1 175 rhinocéros tués en 2015, le massacre continue .

Redigé par IGIHE
Le 9 février 2016 à 01:34

La ministre sud-africaine de l’Environnement s’est néanmoins félicitée que ce chiffre soit en légère baisse (-3%) par rapport à 2014. Le braconnage des rhinocéros frappe surtout le parc Kruger, au nord-ouest du pays.
Avec 1 215 rhinocéros tués en 2014, l’Afrique du Sud avait atteint un nouveau record. « Pour la première fois depuis dix ans, la situation du braconnage s’est stabilisée », s’est félicitée la ministre sud-africaine de l’Environnement, Edna Molewa, devant la presse le 21 janvier. Au total, 1 175 (...)

La ministre sud-africaine de l’Environnement s’est néanmoins félicitée que ce chiffre soit en légère baisse (-3%) par rapport à 2014. Le braconnage des rhinocéros frappe surtout le parc Kruger, au nord-ouest du pays.

Avec 1 215 rhinocéros tués en 2014, l’Afrique du Sud avait atteint un nouveau record. « Pour la première fois depuis dix ans, la situation du braconnage s’est stabilisée », s’est félicitée la ministre sud-africaine de l’Environnement, Edna Molewa, devant la presse le 21 janvier. Au total, 1 175 rhinocéros ont été tués en Afrique du Sud en 2015, en légère baisse de 3% par rapport à l’année précédente. Le parc Kruger (Nord-Ouest) où, l’ « on recense entre 8 400 et 9 400 rhinocéros », est le plus visé par les braconniers.

Braconnage de rhinocéros en Afrique du Sud (2007 – 2015)
Create line charts

Ces dernières années le braconnage a connu une véritable explosion en Afrique du Sud. D’à peine plus d’une dizaine de cas en 2007, le nombre de rhinocéros tués a franchi la barre du millier en 2013. Un trafic juteux, notamment en raison des vertus supposées de la corne de rhinocéros dans les pays asiatiques. Elle est consommée réduite en poudre, mais son ingestion reviendrait d’après les scientifiques à manger des ongles…

Avec 20 700 spécimens, l’Afrique du Sud abrite 80% de la population mondiale de rhinocéros, mais les moyens d’enrayer le braconnage continuent de faire débat. Au mois de novembre dernier, la justice sud-africaine a de nouveau autorisé la vente de cornes de rhinocéros sur le territoire national, soit-disant pour mieux lutter contre le phénomène. Une décision confirmée cette semaine après le rejet de l’appel du gouvernement qui, lui, conteste la levée du moratoire imposé depuis 2009.

Avec jeuneafrique.com


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité