00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Vincent Duclert révèle les détails troublants de l’implication française dans le génocide des Tutsi

Redigé par Bazikarev
Le 28 mars 2024 à 06:23

Dans une révélation captivante, Vincent Duclert, historien et président de la Commission de recherche sur les archives françaises relatives au Rwanda et au génocide des Tutsi, partage les conclusions alarmantes de son enquête dans le livre « La France face au génocide des Tutsi ». Trente ans après l’un des plus tragiques chapitres de l’histoire moderne, ce travail éclaire d’un jour nouveau l’implication de la France dans les événements qui ont conduit au massacre systématique des Tutsi au Rwanda en 1994.

Grâce à l’accès à des documents inédits, notamment le rapport Canovas - longtemps inaccessible même aux chercheurs - Duclert apporte des preuves supplémentaires du soutien inconditionnel de l’État français, sous la présidence de François Mitterrand, au régime rwandais de Juvénal Habyarimana entre 1991 et 1993.

Ce soutien, qui a pris des formes militaires, politiques et financières, a, selon Duclert, facilité la préparation du génocide.

Publié le 26 mars 2021, le rapport de la commission dirigée par Duclert n’est pas seulement un document d’archive mais un témoignage poignant des failles et des responsabilités. Il détaille comment, sans l’appui français, le régime de Habyarimana aurait eu du mal à orchestrer l’extermination de plus d’un million de personnes en cent jours.

Le livre de Duclert ne se contente pas de critiquer ; il met également en avant les actions de ceux qui ont tenté de prévenir le désastre, démontrant que, malgré les sombres décisions d’un groupe restreint, de nombreux Français se sont élevés contre l’injustice.

Cette publication survient à un moment crucial, alors que la France continue de faire face à son passé colonial et à son rôle dans diverses crises internationales.

Le travail de Duclert contribue de manière significative à la compréhension publique de cette période douloureuse, offrant une base solide pour la réflexion et, espérons-le, la réconciliation.

Les nouveaux documents auxquels le Professeur Duclert a eu accès confirment que sans l'aide de la France à Habyarimana, le génocide aurait été difficile à réaliser.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité