00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Vers une troisième guerre au Nagorny Karabakh ?

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 19 septembre 2023 à 06:00

Trois ans après le dernier conflit majeur, le Nagorny Karabakh est de nouveau le théâtre d’une montée en puissance militaire.

L’Azerbaïdjan a lancé, ce mardi 19 Septembre 2023, des opérations militaires exigeant le retrait "total et inconditionnel" des forces arméniennes du territoire.

Face à cela, Erevan a décrié une tentative de "nettoyage ethnique" et interpelle la Russie, acteur clé de la région, pour stopper l’avancée azerbaïdjanaise.

Ce renouveau des tensions intervient dans un contexte où le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a dû réunir en urgence son Conseil de sécurité.

Les autorités arméniennes ont également affirmé ne pas avoir de troupes au Karabakh, suggérant que les forces séparatistes sont seules face à l’offensive azerbaïdjanaise.

L’Azerbaïdjan, pour sa part, motive ses "opérations antiterroristes" après la mort de six de ses ressortissants suite à une explosion de mines.

Bakou attribue cette tragédie à un acte de "terrorisme" orchestré par des séparatistes arméniens.

La situation, loin de s’apaiser, s’aggrave avec des tirs intenses signalés sur la capitale du Nagorny Karabakh, Stepanakert, et d’autres villes avoisinantes.

Bakou, toutefois, rassure la communauté internationale en affirmant que ses opérations visent uniquement des "cibles militaires légitimes".

La Russie, influente dans le Caucase du Sud, est intervenue en appelant les deux belligérants à cesser l’effusion de sang.

Cependant, Erevan accuse son allié traditionnel, Moscou, de ne pas suffisamment œuvrer pour la paix, une critique que le Kremlin réfute, étant actuellement préoccupé par son invasion ukrainienne.

Historiquement, le Nagorny Karabakh a été un foyer de tension majeur entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, avec deux guerres majeures ayant éclaté au début des années 1990 et à l’automne 2020. Malgré des efforts de médiation de la communauté internationale, aucune paix durable n’a pu être instaurée, laissant la région dans une incertitude constante.

Le conflit dans le Haut Karabakh in situ, suivez le guide !
La capitale Stepanakert, de la République de l’Artsakh, ainsi que d’autres villes et villages sont bombardés par l’Azerbaïdjan. Les forces armées azéries ont violé le cessez-le-feu le long de la ligne de contact en lançant des tirs d’artillerie et de roquettes.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité