00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Vernissage de ’N’Accepte Pas de Mourir’ version française

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 26 juin 2023 à 01:57

Un vernissage a marqué, dimanche 25 juin 2023, le lancement de la version française du premier mémoire de l’auteure rwandaise Dimitrie Sissi Mukanyiligira, "N’Accepte Pas de Mourir". Ce livre est la traduction de "Do Not Accept to Die", initialement publié en avril 2022.

La décision de Mukanyiligira de traduire son livre en français découle de son contexte francophone et de la reconnaissance que beaucoup de rescapés et d’individus présents avant le génocide perpétré contre les Tutsis au Rwanda maîtrisent mieux le français que l’anglais.

En rendant le livre disponible dans les deux langues, elle vise à assurer son accessibilité à un public plus large, le français étant largement parlé au Rwanda et dans de nombreux pays du monde.

La sortie de la version française de ’N’Accepte Pas de Mourir’ coïncide avec les 100 jours de commémoration du génocide contre les Tutsis au Rwanda.

N’Accepte Pas de Mourir a d’abord été publié en ligne le 1er avril et est maintenant disponible en version papier dans toutes les librairies de Kigali.

Le mémoire de Mukanyiligira a déjà été lancé dans plusieurs autres pays, dont l’Allemagne, le Kenya, le Canada, les États-Unis, le Zimbabwe, et le Rwanda à Kigali et à l’Université du Rwanda-Huye Campus.

Le mémoire est divisé en trois parties. La première section explore la vie de Mukanyiligira avant le génocide de 1994 contre les Tutsis, détaillant son enfance et ses expériences à Kibagabaga.

Elle dépeint avec vivacité l’amour qu’elle partageait avec ses frères et sœurs et sa famille, son parcours à l’école primaire et secondaire, et les rêves qu’elle nourrissait en tant que jeune femme.

Cependant, tous ces rêves ont été brisés avec le début du génocide anti-Tutsi.

La deuxième partie raconte l’expérience personnelle de Mukanyiligira pendant le génocide contre les Tutsi, décrivant les atrocités commises et les multiples occasions où elle a échappé de justesse à la mort. Elle évoque également ses rencontres avec les forces du FPR Inkotanyi et donne un aperçu du Rwanda post-génocide.

La troisième partie du mémoire se concentre sur la vie de Mukanyiligira en tant que rescapée, partageant son parcours de résilience, d’amour, d’espoir et de joie.

Elle est convaincue que les rescapés ont des histoires à raconter et des leçons à transmettre.

Lors de la dédicace de la version française du mémoire qui a eu lieu à l’Hôtel Mariott, Mukanyiligira a annoncé son intention de traduire le livre en néerlandais et en hébreu, ainsi que de produire une version audio, afin d’assurer une plus grande accessibilité.

En plus de son mémoire, elle a présenté la Live On Foundation, dont les objectifs comprennent la promotion de l’éducation par le biais de la narration, la fourniture d’un soutien holistique aux rescapés vulnérables du génocide perpetre contre les Tutsi au Rwanda, ainsi que l’autonomisation, l’éducation et la défense des jeunes, avec une attention particulière portée aux filles.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité