00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Une odyssée cinématographique au Rwanda : Entretien avec le pionnier Eric Kabera

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 3 novembre 2023 à 07:50

Au fil des années, le Rwanda a vu naître une industrie cinématographique florissante, révélant des talents exceptionnels de réalisateurs, scénaristes et acteurs capables de captiver des publics à la fois nationaux et internationaux. Plongeons dans l’univers fascinant du cinéma rwandais, explorant son évolution et les défis qu’il a dû relever avec Eric Kabera, une figure emblématique de cette industrie.

Eric Kabera, fondateur et président du Rwanda Cinema Center, est une personnalité polymorphe. Il est également un journaliste chevronné, ayant travaillé pour la radio rwandaise, la BBC et d’autres médias internationaux. Ses réalisations cinématographiques comprennent des œuvres marquantes telles qu’Africa United et 100 Days, les gardiens de la mémoire, à travers mes yeux, et bien d’autres.

Lorsque nous rencontrons M. Kabera, nous sommes d’emblée frappés par sa polyvalence. Il évoque ses débuts dans le journalisme, un métier qu’il exerça pendant plus de cinq ans, initiant son cheminement professionnel à la radio rwandaise, puis élargissant son horizon à des chaînes de télévision et de radio du monde entier. Le journalisme, dit-il, reste ancré en lui, bien que sa carrière cinématographique ait rapidement pris le pas.

L’aventure cinématographique d’Eric Kabera commence en 1994, au lendemain du génocide rwandais. De retour dans son pays natal, il s’engage dans l’industrie du cinéma en tant qu’interprète, guide et traducteur. Le journalisme viendra plus tard, mais il jonglera habilement entre ces deux passions.

Lorsqu’on aborde le sujet de l’évolution du cinéma rwandais au fil des années, M. Kabera nous livre un récit de détermination et d’audace. Les débuts n’ont pas été faciles, car il faisait partie des rares pionniers de l’industrie cinématographique au Rwanda.

Sa première grande réalisation, "100 Days", a nécessité la collaboration de nombreux talents internationaux, marquant ainsi le début de l’expansion de cette industrie naissante.

Convaincu qu’il ne pouvait pas être le seul à porter ce fardeau, il a fondé le Rwanda Cinema Center, qui est rapidement devenu une école de cinéma. De plus, un festival de cinéma a vu le jour, offrant une plateforme aux jeunes cinéastes rwandais en formation.

Lorsqu’on lui demande de citer les moments clés de sa carrière cinématographique, M. Kabera évoque "100 Days" comme un point de départ significatif. Le film a été une entreprise complexe et émotionnelle, visant à sensibiliser le monde aux séquelles du génocide rwandais, notamment sur la jeunesse traumatisée.

Interrogé sur l’avenir du cinéma rwandais, Eric Kabera exprime sa conviction en la croissance de cette industrie, tant sur la scène nationale qu’internationale. Il estime que le Rwanda possède un réservoir de talents prêts à briller et à raconter des histoires qui touchent le cœur des spectateurs du monde entier.

Parmi les défis auxquels est confronté le cinéma rwandais, M. Kabera évoque le besoin de financements adéquats et d’une infrastructure solide pour soutenir la production cinématographique. Il souligne l’importance de former la prochaine génération de cinéastes et de créateurs pour surmonter ces défis.

Eric Kabera encourage les jeunes cinéastes rwandais à persévérer et à ne pas avoir peur de raconter leurs propres histoires. Il les incite à s’armer de passion, de patience et de détermination, tout en restant fidèles à leur vision artistique.

En dehors du cinéma, M. Kabera nourrit des passions diverses, mais son dévouement au septième art reste omniprésent. Ses projets futurs, bien que gardés en réserve, sont prometteurs et devraient continuer d’enrichir le patrimoine cinématographique du Rwanda.

Cette brève incursion dans l’univers d’Eric Kabera ne fait que gratter la surface d’une carrière riche en réalisations cinématographiques et en contributions au développement du cinéma au Rwanda. Pour découvrir l’intégralité de l’entretien, nous vous invitons à cliquer sur le lien ci-dessous et à plonger dans une aventure cinématographique captivante.

Une odyssée cinématographique au Rwanda : Entretien avec le pionnier Eric Kabera

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité