Urgent

Un weekend politique à Kigali : Kagame reçoit des envoyés de Tshisekedi ; Signe de relance des relations rdc-rwanda ?

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 8 novembre 2020 à 09:38

Le Rwanda et le Congo multiplient des signes de regain des activités attestant les bonnes relations entre les deux pays. Tout porte à croire que la diplomatie médiatiquement musclée de Kigali dans la Communauté internationale a fait son effet. Ce samedi 7 novembre Kinshasa envoie ses émissaires à Kigali.
Il est rapporté que le message apporté par ces émissaires congolais s’articulait sur les questions de sécurité dans l’Est de la RDC et du dialogue-concertation initié par le Président Tshisekedi à l’égard de la classe politique congolaise.

Le Compte Twitter de la Présidence de la République rwandaise rapporte que Kagame a bien reçu le message de son homologue congolaise, qu’il promet une entière coopération pour éradiquer les problèmes de sécurité observables dans les deux pays.

Pose-photo souvenir

Demarche pragmatique : booster les echanges commerciaux
La démarche semble déjà déclenchée. C’est très clair ! Ce qui importe, le climat de sérénité entre pays se mesure à l’aulne des échanges commerciaux.
En début de semaine, c’est le Gouvernement provincial du Nord Kivu frontalier avec le rwanda qui décide de la reprise d’intenses activités commerciales transfrontalières entre les villes de Goma (RDC) et Gisenyi (Rwanda).

Bref, les détracteurs des deux régimes doivent être dans un état comateux ;ceux-là qui pensent toujours multiplier une campagne tous azimuts de diabolisation de Kagame tout en essayant d’armer les mouvements armés illégaux, locaux et étrangers, qui pillulent dans cet Est de la RDC.

Interets des gros lobbies internationaux en danger : embrigader la societe civile !
Très subtils, les vrais tireurs de ficelles qui commandent cette haine qu’on croit absurde peuvent être des ONGs européennes opérant dans l’Est de la RDC ou dans la Région entière des Pays des Grands Lacs. Elles, non plus, ne le font pas pour une haine gratuite qu’ils voueraient aux Tutsi congolais ou de la region pour lesquels, croient-elles, Kagame et son régime rwandais est le digne représentant, non ! Elles obéissent à un vaste plan d’idéologisation ethnocentriste conçue par leurs maîtres, les multinationales et autres forts lobbies occidentaux soucieux de garder cette large platebande, véritable scandale idéologique qu’ils peuvent exploiter profitablement dans l’absence de toute législation rationnelle.

Un veritable travail de sape : commencer par l’Eglise et vlaaan !
Formidable est le travail de sape exercé sur les Pauvres Congolais de différentes catégories. Pour idéologiser négativement un peuple, on touche son sentiment. Ici, les financeurs de ce projet criminel n’hésitent pas à fournir de gros moyens. Etape finale : Surchauffer les sentiments de supériorité et de victimes d’un petit pays, le Rwanda, qui pille ses ressources. Cette recette est facilement récupérable par de fins machiavel. Le concept de balkanisation peut naître d’un Cardial Fridolin Ambongo. Mais pourquoi ce superministre de Dieu sur la terre congolaise ?

Bah ! C’est normal il est la cible privilégiée des concessionnaires de grosses mines qui souhaitent payer moins de taxes et impôts a l’Etat congolais et de réaliser de gros profits miniers. Et puis, lui comme Rome sont soucieux de voir à la tête du Grand Congo un homme malléable, Martin Fayulu, leur dauphin. Ils ont décidé de mettre tout le paquet électoral de 2019 et fournir des observateurs électoraux dans tous les coins du pays. Mais comment faire agréer ces observateurs au moment où l’église est apolitique par définition. Toujours est-il que battu, ce candidat et son mentor Fridolin, ayant eu vent d’une visite de haut niveau à Kigali à la veille de la proclamation des résultats du Conseil électoral de la CENI, au moment où la machine de propagande médiatique avait été mise en branle par le Clergé et la société civile congolaise acquise à sa cause, soudainement, les tendances médiatiques s’essoufflent et penchent sur Tshisekedi.

Et hop ! La faute est au Rwanda et……aux Banyamulenge, « ces Rwandais qui ont envahi et occupé le Congo ».
Ce nouveau slogan va donc être adopté et activement ressassé sur tous les médias électroniques. Des Politiciens en mal de célébrité vont s’en approprier, le candidat malheureux Fayulu en tête, accompagné de personnalités dont le Dr Mukwege qui doit beaucoup de reconnaissance à ces ONGs européennes opérant dans la RDC de l’EURAC pour avoir pu percer et être nobélisé.

C’est aussi d’autres politiciens congolais qui ont des sentiments haineux contre les Tutsi congolais qui occupent beaucoup de hautes fonctions politiques officielles y compris un surnombre dans les Forces armées congolaises. N’ont-ils pas libéré le pays de la dictature de Mobutu (1965-1996) au moment où eux pactisaient avec les forces génocidaires hutu rwandaises qui venaient de fuir le Rwanda et campaient sur les bords du Kivu et de la Rusizi dans l’espoir d’une réorganisation pour revenir en force parachever leur œuvre macabre (1 millions de Tutsi tués) non terminée ?

Cette idéologie génocidaire adoptée par une certaine tranche de la société civile congolaise qui se cache derrière la fausse accusation de balkanisation du Congo par les Tutsi congolaise obéit donc à un vaste plan où le pauvre politicien congolais semble jouer un jeu qu’il ne comprend pas très bien car le véritable maître tireur de ficelles est bien placé à un niveau très élevé comme un aigle planant.

Pour cela il a les moyens colossaux qu’il sait distribuer dans la société civile congolaise. Celle-ci gobe cet évangile de la haine à coup de dollars. Elle sait pénétrer à la base communautaire (Eglise catholique, Cardinal Ambongo Fridolin et Mgr Sebastien du Diocèse d’Uvira au Sud Kivu en Tête et autres Lamuka, Magrivi…) et répand son venin comme une traînée de fumée. Le politicien de mauvais alois, les Sebishyimbo, Fayulu, Honoré Ngbanda…récupère l’idéologie propagande de la haine et tente de se faire une santé politique en embrasant et surchauffant davantage les pauvres citoyens.

Commerce egal a egal rwanda-rdc indesirable par les gros miniers
En conséquence, des multi milliards de dollars en matières premières stratégiques vont s’envoler semi-clandestinement vers les métropoles industrielles occidentales et extrême orientales au moment où les pauvres politiciens congolais vont prêter une oreille facile à des idées massacreuses. Le pays est incapable d’organiser ses douanes et son office des recettes pour contrôler son commerce d’exportation qu’il soit frontalier ou international.

Félix-Antoine Tshisekedi est-il entrain de jeter des stratégies idoines de gestion sévère des recettes de l’Etat congolais en cherchant à composer avec ses voisins dont le Rwanda qui a juré une lutte acerbe contre corruption et détournement ? Est-il seulement entrain de consulter ses pairs pour savoir comment il va gérer son mandat prochain de président en exercice de l’Union Africaine ?


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité