00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Un révélateur des faiblesses des FARDC

Redigé par Tite Gatabazi
Le 5 octobre 2023 à 10:38

Le déclenchement de la guerre « totale » par la coalition FARDC/FDLR, Wazalendo et mercenaires contre le M23 depuis le 1er octobre 2023 a mis en lumière les faiblesses des FARDC.

En effet, la coalition hétéroclite est confrontée à une résistance du M23 inattendue et à une guerre d’usure qui met à mal leur logistique et leur moral.

Il est connu que les FARDC manquent de préparation profonde. L’attaque contre les positions du M23 a été un choc pour la coalition FARDC/FDLR, wazalendo et les mercenaires. En effet, elle n’était pas préparée à une résistance du M23 aussi forte.

Les faiblesses des FARDC et supplétifs sont multiples. De la planification inadéquate a la cacophonie fans le commandement et même la mauvaise distribution du matériel. Les soldes des soldats sont détournées.

L’attaque contre le M23 a été menée de manière précipitée, sans une planification suffisante. Cela a conduit à des erreurs tactiques et stratégiques, telles que l’échec de la prise de Tebero, Katovu, Kilolirwe, Nturo, Burungu ainsi que Rugeneshi.

Un manque de coordination, les différentes branches de la coalition FARDC/FDLR, Wazalendo et mercenaires n’ont pas été coordonnées de manière efficace. Cela a entraîné des problèmes de communication et de commandement, qui ont entravé leur avancée.

Un équipement obsolète : la coalition dispose d’un équipement militaire obsolète, qui n’est pas adapté aux exigences d’une guerre moderne. Cela a conduit à des pertes importantes en matériel et en personnel.

Quant au M23, ils ont appris de leurs erreurs du passé et ont mis en place des mesures pour améliorer leur performance.

Les élites militaires du M23 ont fait de nombreuses recommandations pour améliorer la conduite de la guerre. La coordination, les différentes branches doivent être mieux coordonnées pour améliorer leur efficacité.

Il est encore trop tôt pour dire si la coalition sera en mesure de surmonter ses faiblesses et de devenir une force militaire plus efficace.

Cependant, l’adaptation dont le M23 a fait preuve a attesté qu’il dispose d’un potentiel de développement qui ne doit pas être sous-estimé.

Il y aura de toute évidence les conséquences de cette guerre sur la politique de la RDC.
La guerre est toujours en cours et il est difficile de prédire son issue.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité