Urgent

Un mouvement de thérapeutique de l’Artemisia contre covid19 de plus en plus suivi en Afrique : le tour du Gabon

Redigé par IGIHE
Le 5 mai 2020 à 08:44

Les chercheurs africains veulent contribuer au retour de la vie économique en Afrique après une peur bleue manifestée par leurs politiciens régnants. Les déclarations du Président malgache qui annonce les vertus antivirales de la plante artémisia et, dans la foulée, informe ses frères africains qu’une tisane y relative est fabriquée par ses scientifiques ; ces déclarations ont été suivies par un accueil chaleureux du Président sénégalais Macky Sall. Le Tanzanien John Pombe Magufuri a, lui aussi, fait des déclarations saluant le travail des Malgaches et annonçant qu’un avion sera affrêté pour aller s’approvisionner de ce breuvage providentiel pour que les Tanzaniens se départissent de la peur semée par cette pandémie et qu’ils se remettent au travail. Le Gabon vient lui aussi de déclarer qu’il va doter d’assez de moyens financiers et autres pour xploiter cette plante d’artéminisia pour assurer la sécurité sanitaire de ses citoyens.

Ce mouvement africain qui semble général a des implications financières qui ne disant pas leur nom. Au moment où les prestigieuses maisons de recherche occidentales font une course effrénée pour la recherche d’un vaccin contre ce virus, l’élixir malgache peine à se faire accepter par l’OMS. Sans le cachet de l’OMS, ce liquide n’est pas certifié conforme aux normes internationales. Par conséquent il ne peut pas être commercialisé en Occident.
Tant pis, se disent les Africains, nous allons consommer notre breuvage. Leurs vaccins autrement coûteux viendront au moment où nous serons sains en Afrique.

Gabonactu fait un reportage intéressant montrant un mouvement général des chercheurs africains qui plaident pour le Covid-Organics malgache :

<« quote>Le premier ministre Julien Nkoghé Bekalé a lors d’une réunion technique avec les membres du « COPIL-COVID-19 et Communauté Scientifique et Médicale Nationale », envisagé l’adoption de l’Artemisia, une plante aux vertus exceptionnelles qui produit le médicament « Covid-Organics », traitement Malgache jugé très efficace pour guérir du Coronavirus (Covid-19).

« Les cas les plus connus sont ceux de Madagascar, du Bénin et du Burkina-Faso. Le Gabon, notre pays ne peut pas rester les bras croisés et en marge de ce mouvement africain de recherche d’une solution interne à cette pandémie », a indiqué M. Nkoghé Bekalé dans son laïus circonstanciel.

Pour Julien Nkoghé Bekalé, il n’y a pas péril en la demeure, la percée folle de la pandémie devait stagner sous peu, suivant le dispositif sanitaire mis en place par les plus hautes autorités.

« D’après les spécialistes, nous nous rapprochons du pic de l’épidémie qui interviendrait entre fin mai et mi-juin 2020. Il s’agit d’une période cruciale pour notre pays, un tournant décisif qu’il nous faut négocier au mieux pour contenir l’évolution de cette pandémie », a-t-il relevé.

Au Gabon, le dernier bilan fait état de 308 personnes contaminées dont 78 guérisons et 4 décès.
 »


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité