00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Thabo Mbeki a confirmé sa participation aux commémorations du 30e anniversaire du génocide contre les tutsi

Redigé par bazikarev
Le 15 mars 2024 à 01:08

Thabo Mbeki, ancien Président de l’Afrique du Sud, a confirmé qu’il assistera aux cérémonies de commémoration du 30e anniversaire du génocide contre les Tutsis au Rwanda en 1994.

Chaque 7 avril, le Rwanda s’unit à la communauté internationale pour commémorer le génocide qui a coûté la vie à plus d’un million de personnes en seulement 100 jours.

C’est un événement auquel assistent habituellement de nombreux dirigeants du monde entier ainsi que des amis du Rwanda.

À quelques semaines du 30e anniversaire, certains ont déjà confirmé leur présence.

Lors d’un entretien avec le diffuseur public sud-africain SABC, Thabo Mbeki a confirmé qu’il sera présent et a souligné l’importance des commémorations, qui sont une leçon pour tous les Africains.

"Je serai présent aux commémorations du génocide contre les Tutsis au Rwanda.

Le président Kagame m’a invité. J’assisterai au Kwibuka (commémorations) car je crois que le génocide contre les Tutsi en 1994 a été une tragédie énorme. C’est une leçon cruciale pour les Africains, et je pense qu’il est important de revisiter ce pays pour affirmer que de telles atrocités ne doivent plus jamais se reproduire", a-t-il déclaré.

Mbeki estime que le génocide contre les Tutsis devrait servir de leçon pour aider les pays en conflit à éviter d’atteindre un tel niveau d’horreur.

"Nous devons identifier les problèmes dans nos pays qui pourraient mener à de telles atrocités. L’unité est cruciale. Nous devons bien gérer notre diversité pour éviter que les gens ne s’entretuent", a-t-il ajouté.

En 2008, Mbeki avait admis que son pays aurait dû faire davantage pour mettre fin rapidement au génocide contre les tutsi en 1994 ou du moins le prévenir, et il s’était excusé.

Il a reconnu que son pays n’avait pas joué son rôle pour empêcher ces atrocités, bien que l’ANC, le parti au pouvoir, se soit opposé à la vente d’armes au gouvernement rwandais de l’époque.

En 2019, Mbeki a révélé que début 1994, une délégation du Front Patriotique Rwandais (FPR) était venue le rencontrer, alors qu’il était responsable des relations internationales de l’ANC récemment arrivé au pouvoir, pour les exhorter à cesser de vendre des armes au Rwanda.

Thabo Mbeki a dirigé l’Afrique du Sud de 1999 à 2008, mais au moment du génocide, le 10 mai 1994, il avait été nommé vice-président, secondant Nelson Mandela, le premier président noir après l’apartheid.

Connu pour ne pas mâcher ses mots, Mbeki a récemment défendu la décision de son pays et de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) d’envoyer des troupes dans l’est de la République démocratique du Congo pour faire face à la rébellion du M23.

Thabo Mbeki, l'ancien président sud-africain, a confirmé qu'il assistera aux commémorations du 30e anniversaire du génocide perpétré contre les Tutsis au Rwanda.

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité