00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Tentative de meurtre à Kicukiro : révélations et tournant inattendu

Redigé par Henriette Akimana
Le 5 octobre 2023 à 10:43

Il y a quelques jours, les réseaux sociaux se sont enflammés suite à la diffusion d’une vidéo glaçante : dans le district de Kicukiro, une caméra de surveillance a capté un homme tentant d’écraser sa femme avec sa voiture.

Les faits remontent à fin 2022. Bien que la vidéo ait déjà circulé auparavant, de nombreux internautes l’ont découvert récemment, ce qui a ravivé l’émotion collective.

D’après les documents judiciaires que IGIHE a pu consulter, l’homme est officiellement accusé de tentative de meurtre. Le 26 novembre 2022, la victime a porté plainte, affirmant que son mari avait essayé de la percuter avec le véhicule à leur domicile de Kagarama, à Kicukiro. Suite à l’incident, elle a présenté des blessures au bras et à la cuisse gauche, causées par l’effondrement d’une clôture heurtée par la voiture.

Selon l’accusation, le drame aurait été déclenché lorsque la femme a réclamé de l’argent à son mari pour les courses, rappelant le manque de nourriture à la maison. Enragé, il aurait démarré la voiture pour la charger.

La victime a dépeint une histoire conjugale troublée, ponctuée de maltraitances verbales et physiques. Elle a évoqué des séquestrations à domicile et des humiliations constantes.

Après son arrestation, le mari a partiellement reconnu des différends conjugaux mais a contesté d’autres affirmations. Il a rejeté l’accusation d’avoir délibérément tenté de tuer sa femme, évoquant plutôt un accident tragique : suite à une dispute, il aurait été distrait et aurait involontairement mis la voiture en marche arrière.

Le procès a pris une tournure surprenante lorsque la femme est revenue sur ses déclarations initiales. Elle a défendu son mari, insistant sur le caractère accidentel de l’incident.

Selon elle, malgré leurs différends, il n’aurait jamais intentionnellement mis sa vie en danger. Elle a plaidé pour sa libération, mettant en avant les efforts de son mari pour le bien-être familial, comme l’inscription des enfants dans de bonnes écoles ou l’achat d’une voiture pour elle.

Suite aux déclarations divergentes et au contexte complexe, le tribunal a décidé de libérer provisoirement l’homme à condition qu’il se présente chaque lundi au parquet et qu’il reste à Kigali, sauf autorisation exceptionnelle.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité