00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Sylvia Bongo : la liberté provisoire refusée

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 24 octobre 2023 à 02:41

Sylvia Bongo, l’ancienne Première dame franco-gabonaise, a vu sa détention prolongée à la prison centrale de Libreville après avoir été entendue par le juge d’instruction du tribunal spécial de Libreville le 23 octobre, d’après l’AFP.

Malgré les plaidoyers de ses avocats en faveur de sa libération provisoire, elle n’a pas réussi à convaincre les juges. Elle reste sous mandat de dépôt de 10 jours, et les magistrats de la juridiction ont confirmé sa détention, qui avait été ordonnée le 12 octobre.

Sylvia Bongo Valentin restera en détention à la prison de Gros-Bouquet jusqu’à l’ouverture de son procès. Elle fait face à des accusations de blanchiment d’argent et de faux et usage de faux, notamment depuis le 28 septembre.

Agée de 60 ans, l’ex-Première dame est au centre d’une vaste enquête sur des présumés détournements massifs de fonds publics, aux côtés de son fils Noureddin Bongo Valentin, qui est déjà en détention, ainsi que six autres anciens responsables du cabinet présidentiel, selon des sources judiciaires concordantes.

Les militaires qui ont renversé le président Ali Bongo accusent l’entourage de ce dernier d’avoir truqué sa réélection. Ils ont publiquement suspecté l’ancienne Première dame et Noureddin d’avoir influencé l’ancien président, qui souffre des séquelles d’un grave accident vasculaire cérébral (AVC) en 2018, et d’avoir exercé une réelle influence sur le pays au cours des cinq dernières années.

Sylvia Bongo : la liberté provisoire refusée

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité