00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Suisse : Inauguration à Lausanne d’un espace, nommé « Forum de la paix »

Redigé par Karirima A. Ngarambe
Le 13 décembre 2023 à 05:59

La ville de Lausanne, en Suisse, a inauguré un site dédié à la commémoration du génocide perpétré contre les Tutsis en 1994. Cette initiative, présentée par le Maire Grégoire Junod, témoigne de l’engagement de la ville dans la transmission de l’histoire de ce tragique événement et dans le soutien à la communauté rwandaise.

À l’approche du 30e anniversaire du génocide, cet espace, nommé « Forum de la paix », a été officiellement ouvert le samedi 9 décembre 2023. Il servira de lieu de mémoire pour Ibuka-Suisse, la communauté Rwandaise de Suisse et leurs amis, afin de se remémorer et d’éduquer sur les événements du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994 au Rwanda.

L’événement a compté parmi ses invités Marie-Chantal Rwakazina, Ambassadeur du Rwanda en Suisse, et Murangira César, Président d’Ibuka-Suisse.

Grégoire Junod, lors de son discours, a exprimé sa fierté et a reconnu l’importance du devoir de mémoire : « Le travail de la mémoire effectué par la communauté rwandaise vivant en Suisse et par l’association Ibuka-Suisse, que je remercie particulièrement, est remarquable. En tant que membres de la communauté rwandaise, vous portez avec vous l’histoire d’une tragédie de l’humanité, une violence inimaginable, mais également une histoire forte de résilience et de reconstruction. »

Il a ajouté : « À tort, il peut nous sembler que les génocides sont lointains, et plus encore que Lausanne n’est pas exactement et directement concernée. En réalité, on se trompe car le génocide est un crime contre l’humanité, il n’atteint pas simplement un peuple ou un territoire, mais il touche évidemment toutes et tous, il touche l’humanité toute entière dans ce qui nous lie et dans ce qui est essentiel. »

L’ambassadrice Rwakazina, dans ses propos à l’IGIHE, a déclaré : « C’est un événement important qui nous aide dans les préparatifs de la 30e commémoration du Génocide perpétré contre les Tutsis au Rwanda en 1994. »

Elle a également souligné le rôle progressif de la Suisse dans la reconnaissance et le soutien de la mémoire du génocide.

Murangira César a exprimé sa gratitude envers la ville de Lausanne :

« permettez-moi d’abord de vous remercier en mon nom personnel et au nom des rescapés du génocide commis contre les Tutsis du Rwanda, au nom de la communauté rwandaise de Lausanne et de la diaspora rwandaise en Suisse. Vous avez décidé de dédier ce lieu à la paix. Sans la paix, c’est la désolation, c’est le chaos. Sans la paix, il n’y pas de possibilité de reconstruire, de se reconstruire. Sans la paix, il n’y pas de possibilités de se projeter, de partager des projets d’avenir, d’être optimiste, d’avoir de l’espoir. »

Quand on parle de paix, on pense aux divers endroits dans le monde qui en manquent, qui ont besoin d’espoir. Avec ce « Forum de la paix », forum signifiant un espace de discussion publique, vous nous invitez à discuter publiquement de ce qui fait la paix, à être des artisans de la paix, à partager des expériences douloureuses qui ont marqué l’histoire récente de l’humanité, ceci afin de chérir la paix partout où elle existe et d’œuvrer à l’imposer là où elle est absente »

« Vous ne nous ont pas seulement donné une place, car ils vous nous également apporté leur soutien financier à toutes les activités que nous mènerons pour informer et collaborer avec les habitants de cette ville, et plus particulièrement pour les sensibiliser à l’idéologie liée au génocide. »

Pour la 30eme commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi
ce site accueillera des activités telles qu’une nuit de commémoration le 13 avril, des discussions sur la reconstruction du Rwanda et des efforts d’unité et de réconciliation. Une exposition photo présentera les maisons des rescapés du génocide vivant à Lausanne.

En plus de la soirée commémorative du 13 avril, une pièce de théâtre basée sur les écrits de Jean Hatzfeld sur le génocide perpétré contre les Tutsis de Bugesera sera jouée le 21 avril. Des interventions dans les écoles sont prévues pour sensibiliser sur le génocide et prévenir la désinformation.

Un documentaire, « Rwanda, surface de réparation », réalisé par François-Xavier Destors en collaboration avec Marie Thomas-Penette, sera projeté, retraçant l’histoire d’Éric Eugène Murangwa, un ancien footballeur international rwandais et survivant du génocide perpétré contre les Tutsi.

L’inauguration de ce site à Lausanne marque un moment significatif de reconnaissance et d’éducation, soulignant l’importance de la mémoire collective pour prévenir les crimes contre l’humanité.

Marie-Chantal Rwakazina, Ambassadeur du Rwanda en Suisse, lors de son allocution
Marie-Chantal Rwakazina, César Murangira et Grégoire Junod lors de l’Inauguration à Lausanne d'un espace, nommé « Forum de la paix
Grégoire Junod, lors de son discours, a exprimé sa fierté et a reconnu l'importance du devoir de mémoire : « Le travail de la mémoire effectué par la communauté rwandaise vivant en Suisse et par l'association Ibuka-Suisse

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité