00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Sonko contre-attaque avec le jeûne pour arme

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 31 juillet 2023 à 01:19

L’opposant politique sénégalais, Ousmane Sonko, a entamé une grève de la faim à partir du dimanche 30 courants, appelant aussi tous les détenus politiques à suivre son exemple.

Ce mouvement de protestation, annoncé sur sa page Facebook, est sa riposte à une situation de « haine, mensonges, oppression et persécution ».

Arrêté vendredi à Dakar, Sonko est sous le coup de nombreuses accusations incluant l’appel à l’insurrection, atteinte à la sûreté de l’État, ou encore complot contre l’autorité de l’État.

Ce lundi 31 juillet, Sonko doit faire face à l’interrogatoire d’un juge. Le procureur soutient que Sonko a « volé avec violence le téléphone portable d’une femme gendarme » et « appelé le peuple, par un message subversif divulgué sur les réseaux sociaux, à se tenir prêt ».

Sonko riposte en accusant les forces de sécurité de l’avoir filmé sans son consentement, et de refuser d’effacer les images prises.

Abdoul Karim Diop, le procureur, insiste que cette arrestation est distincte d’une précédente affaire, où Sonko a été jugé par contumace et condamné à deux ans de prison ferme dans un dossier de mœurs.

Ce verdict le rend inéligible pour toute candidature à des élections, selon ses avocats et des juristes.

Pape Alé Niang, journaliste critique du gouvernement et détenu l’année passée pour « diffusion de fausses nouvelles », a été également arrêté après avoir évoqué l’arrestation de Sonko dans une vidéo sur les réseaux sociaux.

Il rejoint Sonko dans sa grève de la faim, selon son avocat.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité