00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Rwanda : un modèle africain en matière de droits fonciers féminins

Redigé par Franck_Espoir Ndizeye
Le 23 novembre 2023 à 06:03

Le Rwanda a reçu des éloges pour ses initiatives visant à améliorer les droits fonciers des femmes lors de la cinquième édition de la Conférence sur la Politique Foncière en Afrique (CLPA), qui se déroule du 21 au 24 novembre à Addis-Abeba, en Éthiopie.

Cette reconnaissance met en avant le rôle de pionnier du Rwanda dans l’équilibre des droits d’accès à la terre entre les hommes et les femmes.

Le Kenya et la Tanzanie, ainsi que LANDESA, une organisation mondiale de droits fonciers et de bienfaisance pour les femmes, ont également été loués pour leurs efforts dans la sécurisation des droits fonciers des femmes par des campagnes de sensibilisation innovantes, y compris l’utilisation de livres audio pour éduquer les femmes analphabètes et défavorisées.

Organisée tous les deux ans par le Centre africain de politique foncière (ALPC), la CLPA est une plateforme essentielle pour les États membres de l’Union africaine afin de discuter de questions foncières importantes et de formuler des recommandations pratiques.

Le thème de cette année, « Promouvoir une gouvernance foncière durable en Afrique pour accélérer la mise en œuvre de la ZLECAf » - la Zone de libre-échange continentale africaine, a mis l’accent sur l’importance de l’intégration des droits fonciers des femmes dans les politiques économiques.

Leontine Kanziemo, conseillère au Centre africain de gestion des ressources naturelles et d’investissement, a rappelé l’objectif ambitieux de l’UA de 2016 visant à attribuer 30 % des terres aux femmes africaines d’ici 2025, un levier pour la transformation économique de l’Afrique.

« L’investissement dans l’agriculture signifie permettre aux femmes agricultrices de surmonter les obstacles qu’elles rencontrent et de les soutenir pour renforcer leurs capacités et accéder aux marchés », a souligné Kanziemo, mettant en avant la nécessité d’un soutien gouvernemental continu aux agricultrices.

Des recherches présentées lors de la conférence ont révélé que les femmes constituent jusqu’à 70 % des commerçants transfrontaliers, forment 50 % de la main-d’œuvre agricole le long de la chaîne de valeur et représentent 90 % de la main-d’œuvre du secteur informel en Afrique, qui contribue à 85 % de l’activité économique totale du continent.

L’intégration des droits fonciers des femmes dans la ZLECAf est vue comme une opportunité clé pour promouvoir l’égalité des sexes, autonomiser économiquement les femmes et encourager un développement durable en Afrique.

La réussite du Rwanda est attribuée à la mise en œuvre de réformes accordant aux femmes des droits égaux de posséder et d’utiliser la terre.

« Avoir des politiques bien formées est une chose, mais garantir leur mise en œuvre est tout aussi critique. Le parcours n’est jamais vraiment terminé ; il faut continuer à surveiller la mise en œuvre sur le terrain, en veillant à ce que les femmes bénéficient réellement de leurs droits », a déclaré Dr Didier Milindi Rugema, spécialiste rwandais en administration et gestion foncières et membre du comité scientifique qui a organisé la CLPA2023.

Dr. Monica Elias Mhoja, directrice de la sensibilisation de Landesa en Afrique, a recommandé des mesures spécifiques pour renforcer les droits fonciers des femmes, notamment la création d’espaces sûrs pour les femmes, la documentation de leurs problèmes, la fourniture d’une aide juridique et la sensibilisation des communautés aux droits des femmes à posséder des terres.

D’autres pays africains sont encouragés à suivre l’exemple du Rwanda, en veillant à intégrer pleinement les droits fonciers des femmes dans les politiques, programmes et mécanismes de mise en œuvre de la ZLECAf.

Cette démarche est perçue non seulement comme bénéfique pour les femmes, mais aussi comme contribuant au succès global et à la durabilité de la ZLECAf, ainsi qu’à l’accélération de l’agenda de développement plus large de l’Afrique.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité