Urgent

Rwanda-RDC, vers une reprise d’opérations militaires de ratissage de l’Est RDcongolais comme l’ancienne UMOJA WETU ?

Redigé par Jovin Ndayishimiye
Le 19 février 2021 à 03:18

Un journal électronique Spyuganda.com revient sur l’actualité politique et sécuritaire de la région de la semaine écoulée qui est presque passée inaperçue. Ce journal montre un nouveau dynamisme dans la coopération rwando congolaise, un dynamisme qui ne doit pas être vu d’un bon œil par les partenaires internationaux de la riche RDC. Et ceci explique cela. Ces puissants et rapaces partenaires de la Communauté Internationale craignent voir un Rwanda contribuer a apporter une sécurité totale et une paix durable dans cet Est de la RDC jugé extrêmement riche pour son sous sol et sa flore.

« Le Rwanda et la République démocratique du Congo ont convenu d’intensifier leur coopération en matière de sécurité alors que les rebelles ougandais présumés ont renouvelé la violence dans la partie orientale de cette dernière, a annoncé lundi un communiqué officiel.

L’annonce faisait suite à une réunion de deux jours, le week-end, des responsables de la sécurité des deux pays François Beya, Conseiller spécial du Président Tshisekedi et Gén. J.B Kazura, Chef d’Etat Major Général des RDF tenue à Kigali, la capitale rwandaise pour concevoir un cadre pour faire face aux menaces de sécurité communes affectant les deux pays », rapporte Spyuganda.com ajoutant qu’à la fin des travaux, il a été énuméré une série de recommandations et un plan d’action pour leur mise en œuvre rapide, visant à rétablir la paix dans l’est de la RD Congo et dans la région.

Spyuganda.com s’intéresse principalement aux résolutions concernant la traque des ADF (Forces Démocratiques Alliées ugandaises) qui opèrent et font un gâchis dans les populations d’Ituri et de la région de Béni au grand Nord Kivu.

Cette réunion des chefs des services de sécurité de leurs pays prépare-t-elle la rencontre des présidents rwandais P. Kagame et congolais et F. Tshisekedi pour donner une force légale d’une opération militaire conjointe rwando congolaise en vue de ratisser de fond en comble toutes les poches de mouvements rebelles étrangers (rwandais/FLN (Front de Libération Nationale de Paul Rusesabagina, FDLR/Forces Démocratiques de Libération du Rwanda du Gén. Pacifique Ntawunguka, CNRD/Conseil National pour le Renouveau Démocratique rwandais, ugandais/ADF et burundais) ?

Ou alors elle vient concrétiser et préparer le mode de mise en exécution des décisions arrêtées lors de la récente rencontre des deux Chefs d’Etat.
A la lumière des tendances politiques congolaises actuelles avec l’avènement d’une composante politique, l’UNION SACREE, qui confère au Président congolais Tshisekedi les pleins pouvoirs dans l’Exécutif et le Législatif ; ce dernier est entrain de tout faire pour réaliser la promesse d’un Est de la RDC épuré de tous les mouvements armés illégaux. Il a foi en ses partenaires rwandais qui sont vus d’un œil envieux et rancunier par les autres voisins de l’Est du géant congolais, les Ugandais et les Burundais.

Le Gen. J.B. Kazura a la cloture de la reunion de travail de Goma sur la question des groupes armes etrangers qui pullulent dans l'est de la RDC et destabilisent la region

De deux, cet accord rwando congolais d’opération militaire conjointe n’est pas du tout le bienvenu pour les partis politiques et la société civile congolais proches du candidat malheureux Martin Fayulu aux récentes élections générales. Ce candidat qui revendique toujours la victoire à la récente présidentielle a toute une frange de la société civile congolaise à sa cause y compris la puissante église catholique. Un échec de Tshisekedi quand à la promesse de sécurité totale qu’il a promise aux populations de l’Est de la RDC plaiderait en sa faveur à la prochaine élection présidentielle.

La Communauté internationale avec ses 20 mille Casques Bleus stationnés en RDC depuis plus de 20 ans sera mise devant une situation montrant qu’elle n’a jamais voulu, durant tout ce temps là, tenter des solutions de sécurité et de paix durable dans la région. Ipso facto, la question de sa présence sera posée dans toute son acuité. Pour dire que cette forte et puissante Communauté internationale qui a beaucoup d’intérêts à sauvegarder dans ce gâchis pourra ne pas voir d’un bon œil la reprise de la vraie coopération et collaboration militaire rwando congolaise comme au temps de l’opération UMOJA WETU.

Mais les deux présidents Kagame et Tshisekedi savent bien que l’indépendance est chère et asseoir la sécurité et une paix durable dans leurs pays n’a pas de prix.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM

Publicité