00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Rwanda : Plus de 800 cas de vandalisme sur les lignes électriques en 9 mois

Redigé par Ange Carolle Kouassi
Le 30 septembre 2023 à 12:22

Le 28 septembre dernier, la police nationale du Rwanda (RNP) a organisé une réunion en partenariat avec le Groupe énergétique du Rwanda (REG) et la Société de l’eau et de l’assainissement (WASAC) pour contrer la montée en flèche des actes de vandalisme et de vol d’équipements de services publics sur les lignes de transmission et de distribution d’énergie.

La réunion s’est tenue au siège général du RNP à Kacyiru et a été présidée par l’inspecteur général de la police (IGP), Felix Namuhoranye. Son objectif était de faire le point sur les actes de vandalisme et de discuter des mesures d’intervention.

Des acteurs clés tels qu’Armand Zingiro, directeur général de REG, Omar Munyaneza, directeur général du groupe WASAC, ainsi que des négociants en déchets et des directeurs d’industries de recyclage ont également participé à cette réunion.

Entre janvier et septembre de cette année, pas moins de 829 cas de vandalisme visant les lignes de transmission et de distribution d’énergie ont été enregistrés.

Les actes de vandalisme ont touché divers éléments, notamment des câbles de service, des barres transversales volées sur des pylônes, des fils de mise à la terre, des câbles souterrains, des compteurs, des câbles torsadés, des disjoncteurs, des parafoudres et des transformateurs endommagés, entre autres, selon la REG.

Dans le but de réagir efficacement, la police nationale du Rwanda a pu récupérer au moins 12 360 mètres de câbles volés, et des dizaines de vandales ont été appréhendés, avec pas moins de 50 personnes interpellées le mois dernier.

Les cas de vandalisme dans les services publics ont été répartis de la manière suivante : 39 % dans la province du Sud, 26 % dans la province du Nord, 13 % dans les provinces de l’Ouest et de l’Est, et 9 % dans la ville de Kigali.

L’IGP Namuhoranye a lancé un avertissement concernant l’intensification des opérations visant à contrer ces actes nuisibles, qui ont un impact sur le développement et la sécurité du pays. Il a également mis en garde les marchands de ferraille, soulignant que l’achat d’objets utilitaires volés, tels que des équipements électriques, des panneaux de signalisation, ou des lignes de distribution d’eau vandalisées, serait désormais sévèrement réprimé.

Les objets utilitaires ne devraient pas être considérés comme des déchets, sauf s’ils sont vendus par les institutions autorisées.

"Les plaques d’égout ne sont pas des déchets, pas plus que les câbles électriques et cybernétiques, les écrous et les boulons volés sur les lignes électriques, les compteurs électriques et d’autres équipements de service public qui encouragent le vandalisme et le vol", a déclaré le chef de la police.

Au cours de la réunion, des préoccupations ont également été exprimées au sujet des personnes non enregistrées impliquées dans le commerce de la ferraille, ainsi que des sociétés enregistrées opérant en violation des directives établies.

Armand Zingiro, directeur général de REG, a affirmé que le vandalisme des infrastructures électriques constitue l’un des principaux défis auxquels le groupe énergétique est confronté dans différentes régions du pays. Il a souligné que cela affecte la fourniture régulière de services d’électricité au public, engendre l’insécurité, a un impact socio-économique négatif, provoque des pertes et des incidents électriques, entre autres conséquences néfastes.

De son côté, Omar Munyaneza, PDG de WASAC, a déclaré que ces actes de vandalisme compromettent les efforts du gouvernement visant à fournir de l’eau potable à l’ensemble de la population rwandaise d’ici la fin de 2024.

Pour lutter contre ces crimes à fort impact que sont les actes de vandalisme sur les installations de services publics et les autres infrastructures publiques, des mesures ont été initiées, notamment l’intensification des opérations contre les vandales et les trafiquants d’objets volés et de signalisation routière, la sensibilisation des communautés, l’inspection régulière des industries de recyclage, l’augmentation des déploiements et le partage d’informations.

Rwanda : Plus de 800 cas de vandalisme sur les lignes électriques en 9 mois

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité