Urgent

Rusizi : Il tue sa femme à la machette

Redigé par IGIHE
Le 18 mars 2020 à 08:30

Ce 17 mars 2020, Mme Ntakirutimana 47 ans, meurt au Centre de Santé de Muganza en District de Rusizi (Sud-Ouest du Rwanda) des suites d’un coup de machette lui donné par son mari, Jean Népomuscène Mateso, 56 ans.

Mateso est actuellement détenu à la station RIB de Muganza, dans le district de Rusizi, a déclaré Marie-Michelle Umuhoza, porte-parole de RIB, ajoutant qu’il est soupçonné d’avoir tué son épouse, Laurence Ntakirutimana, lundi avec une machette.

Selon Gervais Ntivuguruzwa, le secrétaire exécutif du secteur de Bugarama où vivait le couple, le couple avait généralement des conflits entre lui, "mais mineurs", a-t-il dit.
Le mari et la femme étaient souvent ivres, a-t-il ajouté.

« Lundi 16 mars, l’épouse Laurence Ntakirutimana, est rentrée tard, vers 23 h, alors que le mari dormait. Elle était ivre. Quand elle a frappé, le mari a refusé d’ouvrir et elle a frappé très fort. Lorsque le mari s’est réveillé pour lui ouvrir la porte, ils se sont battus très fort. Nous pensons que le mari était sorti avec une machette qu’il a utilisée pour asséner un coup au front de sa femme », a pensé Gervais ajoutant que la femme a crié à l’aide pour voir les agents de sécurité accourir à son secours.

« Nous pensions au début que la blessure occasionnée était mineure car lorsque nous l’avons emmenée à l’hôpital, elle marchait seule. Au moment où les infirmiers lavait la plaie, elle causait normalement avec d’autres personnes », a confié Gervais qui a été désolé d’entendre qu’au matin de ce mardi 17 mars, la pauvre dame était décédée dans son sommeil.

Au moment où il est attendu les résultats de l’autopsie, le mari est gardé à vue dans la salle de Police de Muganza et il est poursuivi pour coups et blessures et trouble de l’ordre public.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité