00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Royaume-Uni : traque des suspects du génocide

Redigé par Henriette Akimana
Le 4 septembre 2023 à 01:16

Le ministre britannique chargé du Développement et des Affaires africaines, Andrew Mitchell, a affirmé la détermination du Royaume-Uni à poursuivre et à juger les cinq individus soupçonnés d’avoir participé au génocide perpétré contre les tutsi en 1994, et qui sont actuellement sur le sol britannique.

Le Rwanda plaide depuis des années pour que le Royaume-Uni prenne des mesures judiciaires contre ces individus. Il s’agit précisément de Vincent Bajinya, Célestin Ugirashebuja, Charles Munyaneza, Emmanuel Nteziryayo et Célestin Mutabaruka.

Malgré une enquête en cours depuis plusieurs années par la police britannique, les rescapés du génocide estiment que le processus judiciaire n’a pas avancé comme il le devrait.

Lors de sa récente visite au Rwanda, Mitchell a exprimé son souhait de voir cette affaire résolue au plus vite. S’adressant au New Times, il a déclaré : "Il est primordial que cette question soit tranchée définitivement et que justice soit faite. Bien sûr, il y a des procédures à respecter, mais c’est une question de temps. J’espère qu’une décision sera prise rapidement."

Durant son séjour, Mitchell a visité le mémorial du génocide de Nyanza dans le district de Kicukiro, rendant hommage aux victimes. Il a souligné l’importance du mémorial en tant que rappel poignant de la tragédie vécue par le Rwanda, et comment le pays s’est reconstruit depuis.

Cependant, certains de ces suspects du génocide vivent ouvertement au Royaume-Uni. C’est le cas de Célestin Mutabaruka, non seulement suspecté d’implication dans ces atrocités, mais également pasteur à l’Église Community Church.

Son fils, Peter Mutabaruka, est quant à lui accusé de négationnisme concernant le génocide contre les tutsi en 1994. Mutabaruka, âgé de 66 ans, est notamment suspecté d’avoir orchestré des attaques meurtrières contre les tutsi à Bisesero, Kibuye, en 1994.

Le ministre britannique chargé du Développement et des Affaires africaines, Andrew Mitchell a visité le mémorial du génocide de Nyanza dans le district de Kicukiro

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité