00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Révolution verte : l’Afrique prête à relever le défi de l’autosuffisance alimentaire

Redigé par Henriette Akimana
Le 6 juin 2023 à 05:57

Akinwumi A. Adesina, président de la Banque africaine de développement (BAD), a affirmé que l’Afrique, grâce à ses alliances stratégiques et technologies avancées, est désormais en mesure d’éliminer la faim.

Ces propos ont été tenus le lundi 5 juin lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème édition de la Semaine africaine de l’agro-industrie et des sciences (AASW), qui s’est déroulée à Durban, en Afrique du Sud.

Adesina a insisté sur l’importance de la synergie entre science, technologie et innovation pour accroître la productivité et la compétitivité du secteur agricole africain. "C’est en capitalisant sur ces atouts que nos systèmes alimentaires peuvent atteindre une valeur de 1 000 milliards de dollars d’ici sept ans", a-t-il déclaré.

L’événement, organisé par le Forum pour la recherche agricole en Afrique (FARA) en partenariat avec le gouvernement sud-africain, la Commission de l’Union africaine (CUA), la BAD, le Groupe CGIAR et d’autres institutions, a rassemblé divers experts de l’agro-industrie. Leur mission est d’identifier les priorités pour une action commune et favoriser le partage d’information.

Josefa Leonel Correia Sacko, Commissaire à l’Économie rurale et à l’Agriculture de la CUA, a plaidé pour une exploitation proactive des ressources, y compris scientifiques, et un usage optimisé du potentiel démographique. "Nous devons nourrir l’Afrique et le monde", a-t-elle martelé.

Le président du FARA, Alioune Fall, a pour sa part évoqué l’impact du changement climatique sur l’agriculture, insistant sur la nécessité de solutions innovantes, accessibles et technologiquement avancées.

Les efforts de la BAD pour renforcer la sécurité alimentaire en Afrique sont nombreux. Le sommet "Nourrir l’Afrique", qui a réuni 34 chefs d’État et de gouvernement à Dakar en janvier, en est un exemple marquant. Il a permis de mobiliser 72 milliards de dollars pour soutenir les initiatives nationales.

En clôture de la cérémonie, Adesina a remis les Prix de leadership du FARA 2023 pour l’avancement de la technologie agricole en Afrique à plusieurs acteurs clés du secteur, dont Ngozi Okonjo-Iweala, directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce, et l’ambassadrice Sacko.

La AASW, qui se tient tous les trois ans, est une plateforme clé pour les innovateurs africains de l’agro-industrie, rassemblant 1 500 participants pour évaluer les progrès accomplis et définir les priorités futures.

Akinwumi A. Adesina, président de la Banque africaine de développement

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité