00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Révélations : Comment Tshisekedi et ses généraux ont conçu un plan pour marcher sur Kigali pour juin 2022

Redigé par Tite Gatabazi
Le 15 février 2023 à 06:59

Les généraux des FARDC avaient promis au Président Tshisekedi qu’ils lui offriraient le Rwanda sur un plateau d’argent, qu’ils allaient marcher sur Kigali, chasser Kagame du pouvoir et y hisser le drapeau congolais avant juin 2022. Ce scénario mort-né aurait permis à Tshisekedi d’être porté en héros par les congolais et, de fil en aiguille gagner les prochaines élections haut la main.

Le plus curieux, ce qu’il a cru à ce jeu de dupes et au final il en devient le dindon de la farce.

Rappelez vous, lors d’un dîner à Kinshasa avec les jeunes de son parti en décembre 2022, il avait fait un discours avec des allusions sur son soutien à toute force pouvant l’aider dans ses visées de changement de pouvoir à Kigali. Même avorté, Tshisekedi tient mordicus à son plan.

Parmi ces généraux figurent notamment des ex FAZ de Mobutu, revanchards et des Kasaiens de la même tribu que Tshisekedi, avides d’épopée.

Début 2022, ils avaient donné cinq mois à Tshisekedi pour lui dédier son trophée de conquête du Rwanda et le faire entrer ainsi par la grande porte de l’histoire. Et c’est toujours son fantasme.Le plan de Tshisekedi et ses généraux était d’attaquer le Rwanda lorsqu’il s’apprêtait à accueillir le sommet du commonwealth. Et de profiter ainsi de toutes les caméras du monde étaient braquées sur l’événement.

Alors, ils avaient entamé des actes de provocation en lançant des obus dans le district de Musanze à Kinigi espérant une riposte du Rwanda qui entraînerait l’embrasement.

Cet espoir sera déçu en dépit de trois attaques consécutives sur Kinigi.
Le Rwanda avait saisi le mécanisme conjoint de vérification Elargi d’enquêter sur les bombardements transfrontaliers sur son territoire.

Lundi 23 mai 2022, des tirs de roquettes ont été largués sur Kinigi blessant plusieurs civils et endommageant des biens.

Ceci va se reproduire trois fois sans que le Rwanda n’exerce son droit de réciprocité.
D’après des sources fiables, les généraux des FARDC avaient amassé les troupes sur tout le flanc Est de la frontière commune, et fournit des équipements flambant neuf aux groupes armés alliés des FARDC dont les FDLR. Nyatura, Mai Mai. Plus de 16. 000 hommes dans le Nord et Sud Kivu, prêts à écraser le Rwanda.

C’est la période durant laquelle les relations étaient exécrables entre le Rwanda et l’Ouganda et même mal en point avec le Burundi.

Tshisekedi avait juste omis un détail important dans sa stratégie. La vie diplomatique est pire que la météo. Elle est infidèle et imprévisible.

La RDC permit à l’Ouganda de lancer des opérations contre les ADF dans la zone de Beni. L’Ouganda a promis de construire une route de 40 km en RDC.

Tshisekedi séjourna longuement au Burundi, multipliant les amabilités avec le Président Ndayishimiye.Il misait sur la coalition entre la RDC, l’Ouganda et le Burundi contre le Rwanda.

Sur papier, il s’y voyait déjà. Erreur de novice.

Le Rwanda avait fait l’objet d’attaques armées en octobre 2019. Quelque 67 membres du P5 et du RUD Urunana étaient entrés par le parc de Nyungwe, tuant 14 civils innocents tandis que l’armée rwandaise avait abattu 19 des assaillants.

A la surprise générale, le Rwanda et l’Ouganda décident d’enterrer la hache de guerre grâce à l’entregent du Général Muhoozi Kainerugaba, fils du Président Yoweri Museveni.

La prise de Bunagana par le M23 a la mi-juin 2022 avait mis les bâtons dans les roues du plan de Tshisekedi et ses généraux. Cette prise avait rabattu les cartes. Sur le plan stratégique, cette prise de Bunagana par le M23 qui affichait une supériorité militaire avérée face à la coalition FARDC, FDLR, Nyatura,Mai Mai et consorts, obligea Tshisekedi et ses généraux à revoir leur copie, anéantissant ainsi le plan initial d’attaquer et conquérir le Rwanda en juin 2022.

Presque simultanément, le ciel se dégage entre le Rwanda et le Burundi.
Et l’alliance espérée par Tshisekedi avec l’Ouganda et le Burundi s’évapora. Et ainsi le mirage de Tshisekedi prit l’eau de toute part comme un bateau ivre au creux de la vague.

Tshisekedi et ses généraux continuent de se fourvoyer dans la situation sécuritaire à l’Est de la RDC quand bien même ils ne renoncent pas encore à leur plan.

L’année 2022 marque un revirement dans les espoirs suscités par l’arrivée de Tshisekedi au pouvoir.

Pour s’y maintenir, il opte pour le plan d’attaque du Rwanda espérant être porté en triomphe par les congolais et ainsi écarter toute concurrence.

A défaut, il entretient le chaos et la tension à l’Est. Tout ça pour obtenir un glissement des élections et conserver le pouvoir.

A force de s’enfermer dans le déni, incapable de lire le signes du temps, Tshisekedi risque d’avoir la guerre et le déshonneur.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité