00:00:00 Nos sites KINYARWANDA ENGLISH FRANCAIS

Urgent

Réunion secrète à Kinshasa : Le Rwanda dans le viseur conspirationniste de Tshisekedi

Redigé par Jean Jill Mazuru
Le 6 juillet 2023 à 11:04

Dans la tourmente de la politique congolaise, Félix Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo, ourdit dans l’ombre une tactique subversive ciblant son voisin oriental, le Rwanda.

Ce qui se ressemble s’assemble, dit l’adage, et manifestement le sage aura toujours raison car, cette vérité assené depuis la nuit des temps s’avere d’actualité depuis l’occupation du fauteuil présidentiel par M. Felix Tshisekedi en RDC.

Sa démarche se matérialise par l’organisation d’une cabale à Kinshasa, prévue initialement pour début juillet, du 03 au 04 courants pour être plus précis.

Cette conjuration devait rassembler une soixantaine de personnes, réunies par une antipathie mutuelle envers le régime de Kigali. Cependant, le sommet a été reporté sine die, sans explication ni nouvelle date proposée.

L’assemblée attendue comprend diverses figures notables, allant des universitaires aux politiciens, tous résolument opposés au gouvernement rwandais.

L’ancien Ambassadeur du Rwanda auprès des Nations Unies (2012-2016), Eugène Richard Gasana, se distingue comme l’architecte principal de cette manœuvre.

Accompagné de son avocat et désormais conseiller, Prof. Charles Kambanda, Gasana a élaboré un plan visant à mobiliser les forces de l’opposition rwandaise dans le but de déstabiliser la sécurité du Rwanda, grâce au parrainage de Fatshi Béton, comme se surnomme le chef de l’état Congolais.

Faustin Twagiramungu, Victoire Ingabire et Paul Rusebagina, figures de proue de pseudo partis dits d’opposition, ont décliné l’invitation, mais ont assuré de leur participation virtuelle, via vidéo-conférence en l’occurrence.

Par ailleurs, des organisations de la société civile telles que "Rwanda Bridge Builders" étaient attendues.
Le but de cette convocation semble être la consolidation des forces dissidentes pour affronter le gouvernement rwandais, en s’appuyant sur les tensions existantes entre la RDC et le Rwanda.

Toutefois, Moussa Faki Mahamat, Président de la Commission de l’Union Africaine, aurait conseillé à Tshisekedi de ne pas autoriser la réunion, craignant d’aggraver les tensions régionales.

Alors que l’incertitude plane sur la mise en oeuvre de cette rencontre, Tshisekedi, est soupçonné de vouloir saper les intérêts rwandais, une manœuvre possiblement calculée en prévision des élections présidentielles de décembre prochain en RDC.

Au lendemain d’une entrevue entre Tshisekedi et Gasana, ce dernier a annoncé la création d’une prétendue nouvelle plateforme d’opposition, en kinyarwanda "Urubuga ruharanira ineza rusange y’Abanyarwanda," qui dans une traduction approximative serait "Le forum pour le bien commun des Rwandais”.

En dépit des hostilités réciproques, Tshisekedi persiste à accuser le Rwanda de soutenir la rébellion du M23, composé de rwandais selon lui, alors que ces derniers revendiquent mordicus leur nationalité Congolaise, accusant son gouvernement de ne pas avoir respecté les accords conclus avec ce groupe armé, raison pour laquelle ses troupes ont repris le sentier de la guerre, provoquant ainsi de nouvelles violences dans un Est de la RDC déjà enflammé par l’insécurité depuis près de trois décennies.

Ce qui se ressemble s’assemble dit une sagesse populaire, et comme pour l’illustrer, par deux fois, Tshisekedi et Gasana, deux oiseaux au même plumage se sont retrouvés à Kinshasa pour conjurer contre le Rwanda

Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité