Réaction d’une rescapée aux propos d’Edouard Balladur sur France 24 et RFI

Redigé par Yolande Mukagasana
Le 21 avril 2021 à 01:41

Le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda a fait plus d’un million de morts. La France n’a jamais arrêté de torturer les rescapés par le mensonge sur ses responsabilités après ce génocide. S’agissait-il d’un échappatoire pour se déculpabiliser ? Seule la France le sait.

Si les politiciens du gouvernement de cohabitation ne sont pas coupables de ces responsabilités, qui est coupable ? La population française ? Non. Le Parlement ? Non. Nous savons qu’il n’a pas été informé. L’opposition ? Non plus. Tout a été décidé par le Président François Mitterrand et un petit cercle autour de lui dont Edouard Balladur et consort. Et De quoi est mort Monsieur François de Grossouvre le 7 Avril 1994 ? Il s’est suicidé ou a été suicidé comme je le dis dans mon premier livre sur le génocide contre les Tutsi « La mort ne veut ps de moi ». Il en savait trop ? Si nous énumérions les responsabilités françaises dans le génocide contre les Tutsi nous n’en finirions pas.

Le langage révisionniste a commencé pendant et surtout après le génocide contre les Tutsi en France, il était devenu le discours d’Etat. Nous savons pertinemment que la France a envoyé ses soldats au Rwanda en 1990 non pas pour aider les Rwandais et encore moins les Tutsi. La France a envoyé ses soldats au Rwanda pour stopper l’avancée du Front patriotique Rwandais, ces anglo-saxons qui venaient d’un pays anglophone pour attaquer le pré-carré français. Nous avons assisté au déploiement de militaires français allant au front pour combattre le Front Patriotique Rwandais aux côtés des Forces armées Rwandaises, les FAR.

Les militaires français ont toujours été aux côtés des forces armées rwandaises dans tout. Nous ne sommes pas les seuls à savoir car même en France on le sait par les journaux. Parlons d-un seul. Libération, lorsqu’en 1992 le journaliste Stephen Smith écrivait et signait le 11 juin 1992 un article intitulé « La guerre secrète de l’Élysée en Afrique de l’Est . Il démontre que les conseillers militaires français contrôlaient les opérations engagées au Rwanda contre le FPR et fournissaient abondamment en armes les Forces armées rwandaises (FAR). Je vous invite Monsieur Edouard Balladur à relire cet article car il dit tout ce que vous pensez que les gens ne savent pas. Il fallait le dire au peuple Français car il s’agissait de l’honneur de la République. A mon humble avis cela ressemble aux fameuses boîtes noires du Falcon 50, la France pensait que les Africains ne comprendront jamais la manipulation du Capitaine Barril.

Après le génocide perpétré contre les Tutsi, comme par enchantement la France procède non seulement au révisionnisme de ce génocide, elle fait carrément un transfert de responsabilités. C’est le FPR qui est responsable du génocide contre les Tutsi pour avoir attaqué le Rwanda. Ce domaine sacré de la France.

La France nie la planification de ce génocide car elle commence le langage du génocide dont l’élément déclencheur est carrément l’attentat contre l’avion du Président Juvenal Habyarimana. L’avion est abattu dans les airs de Kigali et à travers tout le pays les Hutu sont fous furieux, ils commencent des massacres bien organisés, bien coordonnés ? C’est l’hécatombe dans tout le pays, on massacre du vieillard au bébé jusqu’au malades sur les lits d’hôpitaux car ils sont Tutsi et c’est suite à l’attentat contre l’avion du Président Juvenal Habyarimana ?

La France dit que ce sont les militaires de Kagame qui ont tiré sur l’avion et tué Juvenal Habyarimana. Elle a même le culot d’utiliser le Juge antiterroriste de l’époque Jean-Louis Bruguiere pour lancer un mandat d’arrêt contre l’armée libératrice du Rwanda, comme si après la seconde guerre mondiale on avait lancé des mandats d’arrêt contre les forces alliées au lieu de le lancer contre les nazis ! La France arrête et emprisonne Madame Rose Kabuye pour avoir fait partie de l’armée de libération du Rwanda, la France est à la base de l-arrestation en Angleterre de Karenzi Karake car il fait partie de ces militaires coupables de l’attentat contre l’avion de Juvénal Habyarimana selon ce juge antiterroriste Français Jean-Louis Bruguière !

Lorsque le Président François Mitterand demande de quel génocide on veut lui dire, il s’agissait bel et bien du déni du génocide contre les Tutsi car si tout le monde est coupable, personne ne l’est. Cette cruauté a officialisé le déni du génocide contre les Tutsi en France ! Le Président François Mitterrand n’a jamais regretté de piétiner nos victimes sans état d’âme en inversant les rôles et transformer les victimes en bourreaux et vous étiez son Premier ministre.

Monsieur Edouard Balladur, j’imagine que vous avez suivi toute l’actualité depuis la fin du génocide. J’espère que vous avez suivi les débuts du procès de Jean Kambanda sur le génocide contre les Tutsi qui était Premier Ministre du gouvernement génocidaire. A votre avis pourquoi a-t-il plaidé coupable ? Connaissez-vous les Tutsi qu’il aurait découpés à la machette ? Non. Vous pensez qu’il était fou ou au contraire qu’il a plus d’humanité que vous ?

Nous savons que le Rwanda et la France avaient signé un accord de défense militaire depuis 1975 du temps du Président Valéry Giscard d’Estaing, deux ans après le coup d’Etat de Juvénal Habyarimana sur Grégoire Kayibanda. Cet accord donnait- il le droit d’ingérence à la France dans une guerre civile ? Je ne crois pas même si je n’ai jamais fait de politique.

Quant à votre opération humanitaire et votre « zone humanitaire sure »qui vous donne tant de fierté, jetez un coup d’œil à ce que révèle aux Français Bernard Kouchner. Oui, aux Français car pour les Rwandais il n’y a rien de nouveau. On a tout vu et vécu « Lafourcade sécurise la zone où se trouve le GIR pour lui permettre de s’échapper vers Goma » Parlons aussi des accords tant que l’on y est. Monsieur Edouard Balladur, vous ne parlez jamais des accords qu’il y a eu entre Kagame et la France pour que le Front Patriotique Rwandais lâche les militaires français captés au front à Butare, complètement dans le Sud du pays pendant le génocide ! Pourquoi n’en parlez-vous pas ? Cela déshonore la France, n’est-ce pas ? Pour cacher au peuple français que vos militaires étaient allés se battre contre le FPR pour le pouvoir génocidaire mais qu’ils sont arrivés trop tard car le Rwanda était déjà entre les mains de ses libérateurs.

Quand vous parlez de responsabilités des autres pour ne pas être seul dans vos responsabilités c’est fuir les vôtres comme si celles des autres vous dédouanaient des vôtres, mais vous vous trompez. À quand la riposte de Hubert Védrine, et consort pour vous donner raison ? Nous vous attendons tous. Nous savons que pour vous nous ne valons rien mais au moins vous ne dormirez jamais en paix car nos morts si ce n-est déjà fait hanteront à jamais vos nuits.

La France a apporté un soutien aux génocidaires du Rwanda avant, pendant, après et même aujourd’hui. La France fut le seul pays au monde qui a accueilli les ministres du gouvernement génocidaire et pas à n’importe quel endroit à Paris. A l’Élysée s’il vous plait. Mais c’est normal car ce gouvernement a prêté serment à l’ambassade de France à Kigali quand les nôtres se faisaient massacrer et que nous étions traqués pour être tués. Lorsque je vois la liste de Rwandais évacués par la France, je n’en reviens pas dont Agathe Kanziga Habyarimana !

Monsieur Edouard Balladur, lorsque certains se demandent si ce ne serait pas mieux que le Président Emmanuel Macron demande pardon au Rwanda, vos poils se hissent. Pourquoi ? Vous n’êtes pas le Président de la France, vous n’êtes plus le premier Ministre, en quoi cela vous dérange ? Si vous voulez savoir car j’ai l’impression que vous n ’avez rien compris, mais il faut parfois accepter vu notre âge. Nos peuples vivent ensemble depuis très longtemps car l’amour est sans frontières, nous avons des enfants et petits enfants français. Un jour ils demanderont des comptes aux vôtres, l’histoire est têtue, elle ne s’efface pas d’un revers de la main.

Monsieur Edouard Balladur, ne vous en faites pas. Au Rwanda, l’Etat attend peut-être des excuses de la part du Président Emmanuel Macron, je n’en sais rien. Mais nous les rescapés du génocide contre les Tutsi, cela ne ramènera rien de tout ce que nous avons perdu comme notre dignité et surtout les nôtres. Nous attendons plutôt avec espoir, la justice contre les organisateurs du génocide qui sont sur le sol français aussi bien Rwandais que Français. Nous attendons que les assassins des nôtres soient traduits en justice pour que le peuple français vive en paix avec le peuple Rwandais.

Monsieur Edouard Balladur vous osez dire que seule la France a fait quelque chose contre le génocide perpétré contre les Tutsi ? Où sont mes enfants ? Où sont les Tutsi de Bisesero ? Pourquoi ai-je fui la France si elle venait me sauver ? Vous pensez parler aux idiots sans doute et je n’en fais pas partie ni un autre Rwandais d’ailleurs. Sauf peut-être vos amis génocidaires. Si la France ne s’était pas engagée au Rwanda, je serais grand-mère aujourd’hui car mes enfants n’auraient pas été massacrés pour avoir été des Tutsi. De grâce arrêtez de nous torturer, vingt sept ans c’est assez et c’est moi qui vous le dis. Un pays ne peut prétendre être un pays des droits de l’homme, une démocratie lorsque l’impunité y règne en maître. D’ailleurs une vraie démocratie est celle qui respecte les droits des minorités.


Publicité

AJOUTER UN COMMENTAIRE

REGLES D'UTILISATIONS DU FORUM
Publicité